France Politique

Présidentielle : l'association Ville et banlieue rend public ses propositions

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

L'association d'élus Ville et banlieue rend public aujourd'hui 120 propositions pour améliorer l'état des banlieues en France.

Cela va peut-être faire prendre conscience aux candidats du problème récurrent des banlieues en France, alors que le débat sur ce sujet reste désespérément vide. Quelques semaines seulement après l'occupation par le collectif AcLeFeu d'un hôtel de Paris, où il avait reçu certains candidats, c'est au tour de cette association de s'imposer dans le débat présidentiel.

Pourquoi personne n'en parle? Manque d'idées à ce sujet? Manque d'envie d'en parler? Pourtant les banlieues depuis dix ans se sont régulièrement trouvées au centre du débat politique. Personne n'a oublié en 2005 les émeutes qui ont terrorisées la France, et on sait que le risque que cela se reproduise n'est pas nul. Mais pourtant peu ou pas de propositions concrètes dans les programmes des candidats, peu de mentions de ces couches de la population de nouveau oubliées, alors qu'elles avaient consacré Ségolène Royal en 2007.

Les banlieues représentent pourtant 10% de français, ce qui n'est pas rien, et de nombreux élus de ces quartiers s'indignent justement qu'on ne les prenne pas en compte. Mais la réalité est aussi que cette frange de la population est très absentionniste, et qu'il est devenu aujourd'hui difficiles pour certains candidats comme Nicolas Sarkozy ou Marine Le Pen de s'y rendre en toute sécurité.

Les banlieues, quand elles votent, s'expriment majoritairement à gauche et elles éprouvent dans leur quasi majorité une immense détestation pour Nicolas Sarkozy qui a donc cessé de s'y intéresser. Mais François Hollande ne propose pas grand chose non plus, même s'il a fait quelques gestes récemment (voir ici).

C'est dans ce conteste que l'association a tenu à réagir en émettant des propositions s'axant sur les questions d'éducation, un renforcement des ZEP, mais aussi une lutte accentuée contre les déserts médicaux, une augmentation des sanctions financières aux maires ne respectant pas la loi SRU mais aussi la création d'emplois francs qui feraient en sorte que les jeunes de ce quartier soient embauchés en dehors de leurs banlieues. Enfin, dans l'esprit du Grenelle des banlieues organisée par les socialistes à la fin mars, l'association demande la tenue d'un grand débat national sur ce sujet.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb