France Politique

A Mayotte, Marine Le Pen choisit ses journalistes

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Yohann Deleu

Marine Le Pen vient d'achever un séjour à Mayotte (avant la Réunion) et s'y est fait remarquer par l'exclusion d'un journaliste jugé hostile, Cyril Castelliti, de Mayotte Hebdo.

L'incident est rapporté par Le Journal de Mayotte, concurrent de Mayotte Hebdo dans l'île de  bientôt 280.000 habitants, la quatrième de l'archipel des Comores, conservée lors de l'indépendance en 1974, devenue département en 2006. Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national à l'élection présidentielle des 10 et 24 avril, est donc arrivée à Pamandzi le jeudi... On l'y a surprise dansant avec les femmes venues l'accueillir.

 

 

 

 

Ce jour-là et le suivant, entre visites sur le terrain et rencontres avec des reponsables locaux sous l'oeil de la presse, tout semblait bien se passer. mais vendredi, Cyril Castelliti a reçu consigne de ne plus suivre le parcours de Marine Le Pen. Yohann Deleu, du Journal de Mayotte, explique...

 

"... En dehors de questions portant sur des points précis de la vie locale, quitte à pousser son interlocutrice dans ses retranchements, -c’est précisément le travail d’un journaliste-, notre confrère n’avait montré aucune animosité à l’endroit de la politicienne, et aucun trouble n’était venu perturber la première journée de visite, jeudi. “On est des cibles faciles car c’est nous, les journalistes locaux, qui connaissons le terrain et sommes susceptibles de la faire sortir de sa zone de confort” témoigne Cyril Castelliti.
Caroline Parmentier -responsable de la communication de la candidate NDLR- est venue me voir, m’a dit qu’il y avait un problème, elle a évoqué une information des renseignements territoriaux sur mon arrestation aux Comores. Le policier m’a demandé ce que j’avais fait aux Comores et j’ai dû partir, je n’ai pas eu le choix, ils ont dit ‘c’est une question de sécurité de Marine Le Pen’.”  

 

Il se dit aussi que Cyril Castelliti est considéré comme "antifa" au sein des milieux nationalistes. Or, Marine Le Pen avait des 2017 demandé la "dissolution des groupuscules "antifas"... reste que là, il agissait en journaliste local. Or le principe est de laisser la presse poser des questions aux candidats, fussent-elles dérangeantes.
 

Ce serait dommage aussi d'avoir raté ce moment de joie à la grande réunion du samedi, à Mamoudzou...

 

 

Le journal SudOuest rapporte la réaction de Mayotte-Hebdo qui soutient son journaliste dans un communiqué...

 

« Il lui est reproché d’être "en lien avec la mouvance antifa aux Comores". Une accusation ridicule et fallacieuse. Cyril Castelliti et son collègue photo reporter Louis Witter ont été arrêtés arbitrairement aux Comores en avril 2019 alors qu’ils effectuaient leur travail de journalistes pour plusieurs médias. Reporters sans frontières avait alors manifesté son soutien », explique Mayotte Hebdo. Mayotte Hebdo défend le « sérieux » du journaliste indépendant. Il précise que le journaliste, « déjà ciblé par une campagne de harcèlement menée par l'extrême droite en 2017 pour des prétextes similaires, n’a pas relâché son investissement et continue son travail avec rigueur ».  

 

Enfin Cyril Castelliti a rapporté lui-même le voyage de Marine Le Pen à Mayotte sur le site Street Press...

 

"Un peu plus tard, la candidate fait étape au dispensaire de Kahani. Les visages qui l’accueillent sont encore une fois souriants. Mais en off, certains professionnels s’indignent de la visite de la candidate d’extrême droite. Ils l’accusent d’instrumentaliser les souffrances des habitants sans proposer de véritables solutions. Marine Le Pen semble parfois s’adresser plus à son électorat métropolitain qu’aux habitants de l’île."  


 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb