France Politique

Présidentielle : Nicolas Sarkozy assimilé à Marine Le Pen à l'étranger.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Un editorial dans le Wall Street Journal, un titre du Times, une déclaration d'un député européen...tous les trois comparent Nicolas Sarkozy à Marine Le Pen et dénoncent sa dérive à l'extrême-droite.

Les déclarations de Nicolas Sarkozy dimanche à Villepinte et la tournure générale de sa campagne présidentielle ne plaisent vraiment pas à l'étranger, et les critiques ne viennent pas de journaux ou personnalités de gauche loin de là. C'est d'abord le Times la semaine dernière qui accuse le chef d'état sortant de "xenophobie" concernant son obsession du sujet halal.

"La croissance économique de la France ralentit, le chômage augmente, la Grèce menace toujours de faire faillite, et l'euro, déstabilisé par la crise mais un peu plus rassurant ces derniers temps, n'est toujours pas sorti de sa crise existentielle. Malgré la liste de ces graves problèmes qui inquiètent les électeurs français à l'approche de la présidentielle, le Président en campagne Nicolas Sarkozy a déclaré cette semaine que le premier sujet de préoccupation des français était la viande halal (...) ce rapprochement avec les positions de l'extrême-droite s'interpréte comme une tentative cynique et désespérée d'attirer de nouveaux partisans" s'insurge ainsi le journaliste. Et il n'est pas le seul. Hier, ce fut au tour du très conservateur Wall Street Journal de titre un éditorial "Nicolas Le Pen".

Pourtant connu pour ses positions à droite, le journaliste y écrit pourtant "nous nous demandons si Monsieur Sarkozy comprend que faire étalage de manière aussi transparente de son cynisme comme ici est ce qui l'a conduit dans la situation difficile où il est actuellement". Qualifiant son débat sur l'immigration et son lien fait avec l'insécurité de "pensée hideuse".

Enfin aujourd'hui c'est au Parlement Européen dont s'est venu l'accusation, alors que depuis son discours de dimanche Bruxelles se montre extrêmement réticente vis-à-vis des propositions de Nicolas Sarkozy. C'est le chef de file des libéraux, le belge Guy Verhofstadt, qui s'est demandé publiquement "qui est le candidat de l'extrême-droite en France ? Nicolas Sarkozy ou Marine Le Pen ?". Clairement à l'étranger, on a du mal à envisager François Hollande comme président de la république, mais on en déteste pas moins les excès du candidat UMP.

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb