France Politique

Occupation de mosquée : l'indignation sélective de Marine Le Pen.

Publié le  Par Eli Dy

image article

Parti pris : ce matin sur RTL Marine Le Pen a réagi quant à l'occupation de la mosquée de Poitiers ce week-end. Une nouvelle preuve de l'indignation à géométrie variable de la chef de l'extrême-droite xénophobe française.

Marine Le Pen a l'indignation extrêmement sélective. On le sait, mais ce n'est pas plus mal de le rappeler à tous ceux qui voient en elle la sauveuse de la France. Ce week-end, après l'occupation d'un chantier de mosquée à Poitiers par des militants d'extrême-droite, avec références historiques à Charles Martel boutant les arabes hors de France il y a environ de treize siècles, tous les partis qui comptent se sont naturellement indignés de cette manifestation de haine à l'encontre d'une minorité religieuse. Tous, sauf le Front national, qui a choisi de garder le silence, lui qui a pourtant l'habitude de réagir sur tout et n'importe quoi (et surtout n'importe quoi).

 

Ce matin sur RTL la cheftaine de l'extrême-droite a enfin pris la parole sur ce sujet, et là, aucune surprise, c'est l'islamophobie la plus nauséabonde qui soit qui est sortie de sa bouche. Indignée, Marine Le Pen par cette manifestation haineuse vis-à-vis des musulmans ? Pas du tout, ce qui l'indigne, ce sont les occupations illégales d'églises chrétiennes bien de chez nous. "Je suis atterée par les réactions d'hystérie de la classe politique. J'aurais bien aimé qu'il y ait les mêmes réactions d'hystérie quand il y a eu de multiples occupations d'églises" a-t-elle ainsi déclaré sur RTL.

 


Marine Le Pen, présidente du FN : "Je suis... par rtl-fr

 

De quelles occupations d'églises parle-t-elle au fait ? Celle de l'Eglise Saint-Nicolas-du-Chardonnet, occupée depuis 1977 par des intégristes catholiques célébrant la mémoire de Pétain ? Ah non, jamais aucun communiqué du Front national sur ce sujet, au contraire, alors qu'un arrêté d'expulsion a été émis contre ces intégristes (jamais appliqué pour crainte d'un trouble à l'ordre public). Une entrave à la laïcité qui ne dérange guère l'extrême-droite des Le Pen.

 

Peut-être parle-t-elle alors des occupations d'église par des sans-papiers qui arrivent régulièrement, pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur cette frange de la population ? Si c'est le cas, c'est tout simplement ridicule et intellectuellement stupide. Comment comparer des fanatiques haineux et xénophobes à des gens issus d'associations qui ne font que défendre les sans-papiers ? Quant à parler d'une occupation d'église de France par un groupe djihadiste appelant à exterminer ces bons petits français de souche qui ont peur de leur ombre et votent Le Pen, ce qui serait la seule comparaison possible, ça n'est encore jamais arrivé.

 

Enfin, quant à invoquer des massacres de chrétiens au Moyen-Orient (Liban, Syrie etc) comme le fait souvent le Front national, pour agiter la peur de l'islam et persuader l'opinion que les musulmans veulent nous conquérir et nous détruire, rappelons-leur que la France n'est pas le Liban, n'a même rien à voir avec le Liban et en France, pour trouver des traces de massacres de chrétiens par ces des musulmans extrémistes il faut chercher pendant sacrément longtemps pour ne pas en trouver. En revanche, trouver des preuves de persécutions, discriminations de l'église catholique envers des minorités religieuses (musulmans, juifs, protestants etc) dans l'Histoire est nettement plus facile. 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

placebo

22/10/2012 10:32

Le soutien des associations"sos racisme", "gisti" aux manifestations des sans-papier est tout autant condamnable à mon avis. Rappelons qu'un sans-papier est un clandestin et ne répond donc pas aux conditions de présence sur notre territoire national. Prendre le parti d'un clandestin est donc blâmable...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

22/10/2012 10:32

Le soutien des associations"sos racisme", "gisti" aux manifestations des sans-papier est tout autant condamnable à mon avis. Rappelons qu'un sans-papier est un clandestin et ne répond donc pas aux conditions de présence sur notre territoire national. Prendre le parti d'un clandestin est donc blâmable...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb