France Politique

Présidentielle : Bayrou décline son pacte éducatif

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Il avait réussi à conquérir 30% du corps professoral en 2007. Aujourd'hui, alors qu'il stagne dans les sondages entre 12 et 15%, François Bayrou entend bien retrouver une certaine popularité parmi cet électorat.

Après son premier forum consacré au "produire en France", François Bayrou tenait aujourd'hui, à la maison de la Chimie à Paris, son deuxième forum thématique sur le thème de l'éducation, pendant lequel le candidat centriste eut l'opportunité de dégainer ses 30 propositions pour rénover l'éducation nationale.

"Après avoir installé le produire en France au coeur de cette campagne présidentielle, nous voulons installer le verbe instruire en France comme le deuxième verbe de cette élection", a déclaré de go le candidat, qui fait de l'éducation le deuxième pilier de son programme et de son entreprise de redressement de la France. Pour cela, plusieurs axes de réflexion sont abordées par le béarnais.

Tout d'abord, "lâcher les basques aux professeurs", car le candidat se dit pour "une société solidaire avec ses enseignants". Reconnaissant la difficulté du métier, qu'il connait bien étant donné qu'il fut lui-même professeur, François Bayrou, s'il est élu, veut lancer un plan sur le long terme avec concours de recrutements nationaux d'enseignants, reconstruction de l'année de formation en alternance, cessation de la surcharge administrative des professeurs et évaluation des professeurs par des évaluateurs indépendants.

Deuxième priorité du candidat : revenir aux fondamentaux, en consacrant 50% du temps des classes de primaire à la lecture et l'écriture, mais aussi un rétablissement de l'histoire en cours obligatoire pour les Terminales S avec, de manière générale, une maitrise des fondamentaux pour les élèves de toutes classes.

Conscient des coûts que cela peut engendrer, celui qui s'était présenté en véritable père la rigueur plus tôt dans la semaine, a promis pourtant de ne pas toucher aux moyens financiers de l'éducation nationale, et "d'établir un véritable congrès entre l'école et la nation". Ainsi martèle le centriste, on pourra opérer le "redressement éducatif de la France".







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

SatanJoker

04/02/2012 23:10

Il est fou Bayrou
dire qu'un prof ça bosse
ça va choquer le benêt
surtout qu'un prof c'est mal payé
et méprisé par l'electeur de droite
de base (avant on disait le mega beauf moyen)
n'emp^che il a raison le premier con venu qui méprise les profs en les traitant du haut de son ignorance de fainéant et de privilégiès sortirait en pleurant d'une salle de classe, pas au bout de deux heures, au bout d'une demi heure, et encore pour les plus résistants...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

04/02/2012 23:10

Il est fou Bayrou
dire qu'un prof ça bosse
ça va choquer le benêt
surtout qu'un prof c'est mal payé
et méprisé par l'electeur de droite
de base (avant on disait le mega beauf moyen)
n'emp^che il a raison le premier con venu qui méprise les profs en les traitant du haut de son ignorance de fainéant et de privilégiès sortirait en pleurant d'une salle de classe, pas au bout de deux heures, au bout d'une demi heure, et encore pour les plus résistants...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb