France Politique

Présidentielle : François Hollande parle sécurité à Dijon.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

En déplacement à Dijon aujourd'hui, le candidat socialiste a dévoilé ses propositions en matière de justice et de sécurité.

Aujourd’hui, loin des turpitudes parisiennes sur la nouvelle polémique de Claude Guéant, François Hollande se rendait à Dijon pour parler justice et sécurité, des sujets jamais simples pour les socialistes, mais que le candidat est déterminé à s’approprier. Et pour cela, il s’est entouré de spécialistes en ces questions : le maire de Dijon François Rebsamen, responsable du pôle sécurité du candidat, et André Vallini, sénateur d’Isère et spécialiste des questions de justice.

La difficulté pour François Hollande dans ce domaine, c’est bien entendu le lourd passif du Parti Socialiste, accusé pendant des décennies de laxisme, et qui aurait notamment été éliminé du premier tour à cause de son bilan en matière sécuritaire. S’éloigner de cette image donc, tout en ne versant pas dans les positionnements de la droite, eux très fermes, tel est donc le défi du candidat socialiste.

Selon ses principaux lieutenants, qui reconnaissent les écueils auxquels ils ne doivent surtout pas se heurter, « nous ne pouvions ignorer les leçons gouvernementales, avec le sentiment que nous n’avons pas été suffisamment présents sur le terrain, ni les leçons électorales, dont celle de 2002, ni les leçons locales » déclare ainsi le directeur de campagne de Pierre Moscovici. Mais le but désormais, clairement avoué, est de reprendre la main sur ce sujet et de « créer un consensus autour de nos propositions », affirme François Rebsamen, qui endosse sans fards le rôle du « mauvais flic » et qui martèle à qui le veut qu’il faut mettre en place un « carré magique » : « prévention, dissuasion, répression et réparation ».

Pour synthétiser son discours, le candidat socialiste a décidé d’utiliser la formule de la « sécurité juste », pour allier à la fois fermeté et impératif de prévention. Si au Bourget Hollande s’exclame « ne pas tolérer qu’un petit caïd avec sa bande mette une cité en coupe réglée », il n’oublie pas néanmoins l’objectif d’un « juste équilibre » entre sanction et prévention.

Lors de son déplacement François Hollande aura néanmoins surtout abordé le sujet de la délinquance des mineurs, dont il déplore vivement la baisse des moyens étant donné que « le juge des enfants est la clé de voute du système » et qu’il faut une politique de prévention importante. Pour ses délinquants mineurs, le député de Corrèze plaide pour « la bonne réponse avec des sanctions appropriées » basée sur la « rapidité, la cohérence dans le suivi et la différenciation des placements en fonction du profil des jeunes ».

 

Programme de François Hollande :

  • Création de 1000 postes dans la police, la justice et la sécurité.
  • Rétablissement de la police de proximité.
  • Création d’une centaine de zones de sécurité prioritaires.
  • Promotion de la vidéosurveillance, mais sous contrôle de comités d’éthique.
  • Doublement du nombre de centres éducatifs fermés.
  • Indépendance totale de la justice avec une réforme du CSM.
  • Suppression des peines planchers.






Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb