France Politique

Emploi : François Hollande annonce des nouvelles mesures pour réduire le chômage

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

Capture d'écran Youtube

Confronté à un bond du chômage de longue durée d'une part et celui des seniors d'autre part, François Hollande a pris deux nouvelles dispositions pour lutter contre ces fléaux.

De nouvelles annonces passées presque inaperçues… A l’issue d’une réunion hier entre les ministres, les préfets et le chef de l’Etat à la Maison de la chimie, François Hollande a décidé de mettre en œuvre de nouvelles mesures pour tenter d’inverser la courbe du chômage. Particulièrement visés par ces dispositifs : les chômeurs longue durée et les seniors. Les catégories les plus touchés depuis un an.
 

A lire : La relance bien tardive de la compétitivité des entreprises françaises

Ouvrir l’apprentissage

Jusqu’ici réservé aux jeunes de 16 à 25 ans, l’apprentissage pourrait désormais s’appliquer à tous les chômeurs de longue durée, c'est-à-dire de plus d’un an, « quel que soit leur âge ». L’idée vient d’un rapport du PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet. Elle consiste, selon le président de la République, à « ouvrir la porte des entreprises à ces chômeurs de longue durée » avec une rémunération « maintenue au niveau de l’indemnisation telle qu’elle est prévue » actuellement. Une nouvelle arme donc pour combattre un fléau : le chômage de longue durée a explosé en un an (+10,6%).

Améliorer le contrat de génération

Autre marasme que le chef de l’Etat veut combattre : le chômage des seniors, qui a bondi de +11,8% sur un an. François Hollande compte « améliorer » le contrat de génération, une promesse de campagne mise en place en mars 2013 mais qui connait un flop depuis. Sur les 500 000 contrats qu’il devait permettre de créer sur tout le quinquennat, seules 23 000 demandes ont été faites par les entreprises.
 

Ce contrat permet aux entreprises de toucher une aide de 4 000€ par an pendant trois ans si, d’une part, elle embauche un jeune de moins de 25 ans, et d’autre part, si elle maintient un senior de plus de 57 ans dans l’entreprise pour former le nouveau venu. Mais les PME ont fait part d’une anomalie dans cette théorie : elles n’ont pas toutes un senior dans leurs effectifs. L’objectif est donc d’ouvrir les contrats de génération aux seniors et plus seulement aux jeunes. Et d’augmenter les aides s’il s’agit d’un chômeur de longue durée.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb