France Politique

Présidentielle : la guerre des valeurs aura bien lieu

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

La machine UMP est en train de préparer à une campagne présidentielle rapide, mais centrée sur les valeurs et certaines thèmatiques privilégiées d'habitude par le Front National.

Petit à petit l'impression devient certitude : malgré la grave crise économique et sociale qui secoue la France et inquiéte la majorité des français, qui mettent désormais en tête de leurs préoccupations l'emploi, la majorité présidentielle et Nicolas Sarkozy vont placer au coeur de leur campagne des valeurs telles que l'immigration, le droit des étrangers ou la famille, pour cliver profondément avec le Parti Socialiste et mener une guerre culturelle qui, espère-t-on, mettra K.O François Hollande.

Partant d'un constat selon lequel les discours économiques et sociaux seraient rébarbatifs, le chef de l'état, conseillé par l'ancien directeur de Minute Patrick Buisson, préfere se situer sur le terrain des valeurs traditionnels de la droite où le bilan à porter est sans doute moins terrible que du point de vue de l'emploi et des problématiques sociales. Après la perte du triple A, et face à une TVA sociale qui ne remporte pas l'adhésion, Nicolas Sarkozy essaie de renouer avec ce qui a fait sa victoire en 2007 : des thématiques chères au coeur du Front National.

D'où la proposition de deux référendums sur les droits des chomeurs et les droits des étrangers. Sur le fond, utiliser l'outil législatif du référendum n'a rien d'extroardinaire ni de polémique, c'est au contraire un droit sacré que le chef de l'état avait étonnamment oublié depuis son élection. Cependant, les thématiques choisies ne pourront que cliver les français en deux et susciter une levée de boucliers chez ceux qui vont penser que ce genre de questions a de forts relents populistes, à la limite de la xénophobie pour le deuxième.

Pourtant, l'utilisation de ces thèmes n'a rien d'étonnant. En novembre dernier à Bordeaux, Nicolas Sarkozy avait décidé de déclarer la guerre à la fraude sociale, sujet repris par ses ministres dont certains déclarent se consacrer tout entier à la défense des classes moyennes. Conscient que la fraude sociale est un sujet qui tient à coeur pour les classes moyennes qui ont souvent l'impression de payer pour les autres et notamment ceux qui ne travaillent pas le chef de l'état est persuadé tenir là le bon filon. Quant au droit des étrangers, là aussi c'est une thèmatique qui peut plaire aux électeurs du Front National qui feront le différence au second tour.

Ajoutons à tout cela que depuis des mois les membres de la majorité présidentielle s'échinent à taxer les socialistes d'irresponsabilité, de laxisme, d'absence d'esprit républicain/patriotique/démocratique, et on comprendra mieux qu'en réalité, cela fait des mois que l'UMP prépare, subtilement, une guerre des valeurs entre elle-même et le Parti Socialiste. Rien de mieux pour cliver entre droite/gauche et pour rassembler toute la droite, et tant pis si ça se fait au détriment des véritables préoccupations des français.

Commémoration de Jeanne d'Arc, opposition féroce au droit de vote des étrangers aux élections locales....Cela fait un certain moment que la droite chasse sur les terres extrêmistes.

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb