Hauts-de-Seine (92) Politique

Jean Sarkozy attaque Patrick Devedjian.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Après le texte de défiance voté par les élus UMP du conseil général du 92, Jean Sarkozy attaque frontalement Patrick Devedjian dont il dénonce "le coup de poignard".

La tension monte au sein de la droite des Hauts-de-Seine entre Jean Sarkozy et Patrick Devedjian. Alors que le dernier accuse le fils de l'ancien président d'avoir manoeuvré le vote d'un texte de défiance des élus UMP au sein du conseil général du département, Jean Sarkozy lui attaque frontalement l'ancien ministre en portant l'offensive.

 

La cause de cette tension, c'est le livre de la collaboratrice de Patrick Devedjian qui met en cause une partie de la droite du 92 et surtout l'ancien président Nicolas Sarkozy. Un livre qui ne plait guère au clan sarkozyste des Hauts-de-Seine et le fils de l'ancien président dénonce "un coup de poignard. Alors que nous subissons la déception de la défaite, il profite de la situation pour essayer d'humilier et de blesser. Il n'y parviendra pas. Je pense que son attitude écoeure les gens, qu'ils sont choqués".

 

"Ce livre est une commande de Mr Devedjian" juge également Jean Sarkozy dans les colonnes du Monde, "c'est une attaque par derrière d'une hypocrisie totale. Quand j'ai appelé Devedjian avant sa parution, il m'a dit qu'il ne licencierait pas son auteure car il défendait la liberté d'expression. Depuis sa parution, il n'a pas eu un mot à l'égard des élus ciblés dans l'ouvrage avec une violence rare. C'est la preuve qu'il juge que ce livre sert ses intérêts".

 

Alors que les élus UMP ont voté un texte de défiance contre Patrick Devedjian, certains envisagent même de créer un groupe autonome au conseil général, estimant que "depuis cinq ans, nous sommes mis devant le fait accompli. Les élus subissent de la part de Mr Devedjian un exercice solitaire et isolé du pouvoir".







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

Florent Duchardoy

27/06/2012 14:08

L'arroseur arrosé ! Le livre de M-C Guillaume ne fait que révéler au grand jour toutes les méchancetés et humiliations, toutes les pressions et intimidations auxquelles s'est livrées Jean Sarkozy depuis 5 ans à l'égard de nombreux élus et de citoyens des Hauts-de-Seine. Quand je lis ses déclarations, on ne peut qu'en rire ! Il dénonce des comportements qu'il a lui-même adopté, pour arriver à ses fins. Il est tout de même consternant de recevoir des leçons de la part d'un gamin de 25 ans qui ose nous expliquer comment on doit travailler, alors qu'il n'a jamais travaillé lui-même !

Petit bilan :

1) Une licence de droit obtenue péniblement au bout de 6 ans ! Et après de plusieurs échecs en prépa Hypokhâgne et autres. Rappelons qu'aujourd'hui, à presque 26 ans, son altesse n'a toujours pas de métier !

2) Il a semé la pagaille dans une ville et dans un département qui, soulignons-le, ne l'attendait pas et qui n'a jamais eu besoin de lui. En faisant la pluie et le beau temps à sa guise, certains de ses anciens collaborateurs au CG se retrouve aujourd’hui au chômage par sa faute et bien sûr, il les a tous laissé tomber ...

3) Une élection au Conseil Général (canton Neuilly-sud) en mars 2008, après avoir bien sûr favorisé l'obtention de lots de consolation à d'éventuels concurrents (légion d'honneur pour l'un, nomination à l'inspection académique de Paris pour l'autre, ...).

4) Au Conseil Général, c'est de notoriété publique, il ne fait rien ! Il se contente de réciter stupidement les discours rédigés par ses collaborateurs, auxquels il ne comprend d'ailleurs, rien lui-même. Incapable de prendre la moindre décision, dès qu'il y a un problème à régler, il se planque et attend que la tempête passe ... espérant au passage l'éviction de certains ... « Diviser pour mieux régner » : telle est la devise du prince !

5) Plus grave, il n'a aucune empathie, aucune considération pour quiconque et surtout aucune éthique. Un admirable comédien, qui vous affirme sa thèse les yeux dans les yeux et qui, ... dix minutes après, ... affirme totalement l'inverse à un autre interlocuteur. En 2007, au lieu d’escalader la tribune, il aurait mieux fait de monter sur les planches : il était fait pour cela ! Comme le dit si bien La Fontaine, « rien ne sert de courir, il faut partir à point ! ».

6) Enfin, nombreux sont celles et ceux qui attendent en vain une intervention de sa part au CG, pour régler une difficulté de leur vie quotidienne. Il a tout de même été élu pour cela ... Et bien non ! Rien ! Il s'en fout ! Après tout quand on roule sur l'or, pourquoi se compliquer davantage la vie avec les problèmes des modestes « petites gens » que nous sommes ?

Aujourd'hui la roue tourne et Jean Sarkozy avec ! L'aurait-il compris ? Le nierait-t-il ? Le craindrait-il ? Le saurait-il ? Ou bien … le refuserait-t-il ? L'avenir le dira ... et ses électeurs surtout ... Aux armes !

A suivre dans Dallas 92 chapitre III.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

27/06/2012 14:08

L'arroseur arrosé ! Le livre de M-C Guillaume ne fait que révéler au grand jour toutes les méchancetés et humiliations, toutes les pressions et intimidations auxquelles s'est livrées Jean Sarkozy depuis 5 ans à l'égard de nombreux élus et de citoyens des Hauts-de-Seine. Quand je lis ses déclarations, on ne peut qu'en rire ! Il dénonce des comportements qu'il a lui-même adopté, pour arriver à ses fins. Il est tout de même consternant de recevoir des leçons de la part d'un gamin de 25 ans qui ose nous expliquer comment on doit travailler, alors qu'il n'a jamais travaillé lui-même !

Petit bilan :

1) Une licence de droit obtenue péniblement au bout de 6 ans ! Et après de plusieurs échecs en prépa Hypokhâgne et autres. Rappelons qu'aujourd'hui, à presque 26 ans, son altesse n'a toujours pas de métier !

2) Il a semé la pagaille dans une ville et dans un département qui, soulignons-le, ne l'attendait pas et qui n'a jamais eu besoin de lui. En faisant la pluie et le beau temps à sa guise, certains de ses anciens collaborateurs au CG se retrouve aujourd’hui au chômage par sa faute et bien sûr, il les a tous laissé tomber ...

3) Une élection au Conseil Général (canton Neuilly-sud) en mars 2008, après avoir bien sûr favorisé l'obtention de lots de consolation à d'éventuels concurrents (légion d'honneur pour l'un, nomination à l'inspection académique de Paris pour l'autre, ...).

4) Au Conseil Général, c'est de notoriété publique, il ne fait rien ! Il se contente de réciter stupidement les discours rédigés par ses collaborateurs, auxquels il ne comprend d'ailleurs, rien lui-même. Incapable de prendre la moindre décision, dès qu'il y a un problème à régler, il se planque et attend que la tempête passe ... espérant au passage l'éviction de certains ... « Diviser pour mieux régner » : telle est la devise du prince !

5) Plus grave, il n'a aucune empathie, aucune considération pour quiconque et surtout aucune éthique. Un admirable comédien, qui vous affirme sa thèse les yeux dans les yeux et qui, ... dix minutes après, ... affirme totalement l'inverse à un autre interlocuteur. En 2007, au lieu d’escalader la tribune, il aurait mieux fait de monter sur les planches : il était fait pour cela ! Comme le dit si bien La Fontaine, « rien ne sert de courir, il faut partir à point ! ».

6) Enfin, nombreux sont celles et ceux qui attendent en vain une intervention de sa part au CG, pour régler une difficulté de leur vie quotidienne. Il a tout de même été élu pour cela ... Et bien non ! Rien ! Il s'en fout ! Après tout quand on roule sur l'or, pourquoi se compliquer davantage la vie avec les problèmes des modestes « petites gens » que nous sommes ?

Aujourd'hui la roue tourne et Jean Sarkozy avec ! L'aurait-il compris ? Le nierait-t-il ? Le craindrait-il ? Le saurait-il ? Ou bien … le refuserait-t-il ? L'avenir le dira ... et ses électeurs surtout ... Aux armes !

A suivre dans Dallas 92 chapitre III.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb