Grand Paris Politique

LOL, mais pas de quoi rire !

Publié le  Par Un Contributeur

image article

dr - Dessin Jacques Terpant

Ces journalistes, publicitaires et communicants font honte à leurs professions respectives.

J'apprends, effaré, qu'un groupe Facebook d'une trentaine de personnes, la Ligue du LOL, s'est livré à du cyberharcèlement , notamment sur Twitter, depuis 2009. Ces journalistes, publicitaires et communicants font honte à leurs professions respectives. Certes, la plupart des faits relatés sont prescrits par la loi.
Mais la déontologie, elle, ne se laisse pas évacuer aussi facilement. Des sanctions sont déjà prises, des membres du groupe ont été mis à pied à titre conservatoire par leur employeur, des licenciements se profilent.
Encore heureux ! Car les dégâts dans l'opinion ne font que commencer. Alors que les journalistes sont vent debout contre les fake news, la haine et la violence qui s'emparent des réseaux sociaux, alors que la grande majorité d'entre eux tentent, vaille que vaille, de rétablir une image de sérieux dans leur travail d'information et de vérification, quelques zozos se sont laissés aller à l'injure, à la diffamation, au harcèlement, en visant plus particulièrement les femmes. LOL se traduit par "mort de rire". Ils devraient être morts de honte.

Le mulot







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb