Grand Paris Politique

Hadama Traoré défend Mickael Harpon : manif interdite

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

Hadama Traoré appellait à manifester ce jeudi 10 octobre à Gonesse (Val-d'Oise) en faveur de Mickael Harpon. Sa thèse : ce n'est pas un terroriste islamiste mais une victime du handicap. Manif interdite...

Le ministère de l'Intérieur a fait savoir qu'il interdirait la manifestation lancée par Hadama Traoré à Gonesse.

 

 

« Discrimination »
 

« Mickael Harpon est une crème » et l'on a tort de l'affubler de l'étiquette "terroriste". Il est d'abord victime de son handicap, sa surdité, et de sa qualité de fonctionnaire d'origine antillaise en butte à l'hostilité de son administration. Au lendemain de la mort de quatre policiers à la Préfecture de Police de Paris, le jeudi 3 octobre, Hadama Traoré l'a d'abord dit dans une déclaration véhémente sur YouTube...

 


 


L'explication est mieux détaillée sur Facebook, sur la page La Révolution est en marche Sourd et Malentendant. La voici (les passages en gras, c'est un choix de la rédaction) : 
 

Bonjour à tous.

Nous faisons ce message pour être encore mieux compris de tous concernant les actes de Mickaël Harpon et notre positionnement.
Nous commençons par rappeler que les actes commis par Mickaël Harpon sont des actes irréparables et atroces. Des actes indéfendables.

NOUS PRÉSENTONS NOS SINCÈRES CONDOLÉANCES AUX FAMILLES DES VICTIMES.

Ce qui nous a révolté est la communication de la police et encore une fois de monsieur Castaner. Nous sommes persuadés que si une enquête de police n'est pas réalisée correctement il est impossible de comprendre les actes commis. Or Mickaël avait un mal-être au travail, il était moqué et surnommé Bernardo (comme le sourd dans Zoro) par ses collègues et il le vivait mal. Il était discriminé dans son travail parce qu'il était sourd.
C'est tout ce contexte qui explique pourquoi il a craqué. Et ce contexte révèle la difficulté à intégrer les sourds dans le monde du travail. La discrimination envers les sourds dans le monde du travail. Beaucoup de collègues à lui le disent, Mickaël était très bon dans son travail et on lui refusait de devenir un cadre de catégorie B depuis 2003. Alors que des personnes moins douées que lui et que lui-même a forme ont évolué avant lui.

Encore une fois ça n'excuse pas ses actes car ce n'est pas parce qu'on a un mal-être qu'il faut tuer des innocents. Mais si les causes de ses agissements ne sont pas identifiées comment peut-on faire pour éviter que cela ne se reproduise ? Car c'est ça le rôle de république faire en sorte d'éviter que cela ne se reproduise et éviter qu'il y ait à nouveau des innocents qui meurent.

Tous les faits que nous vous exposons ont été d'ailleurs expliqués aujourd'hui dans l'émission sept à huit sur la chaîne TF1. Parce qu'ils ont compris qu'ils ont fait une erreur dans leur communication !!!!

Alors ne vous trompez pas s'il vous plaît concernant nos réelles motivations. Nous avons deux souhaits :
1. Rétablir la vérité et communiquer différemment sur Mickaël : c'est une personne qui a craqué pété les plombs et commis l'irréparable non pas parce qu'il est un terroriste mais parce qu'il a craqué sous la pression de conditions de travail et surtout d'une vie difficile, d'un contexte difficile pour lui.

2. Faire en sorte que les politiques s'intéressent aux conditions des sourds dans le monde du travail

Nous ne cherchons pas à froisser qui que ce soit car nous savons qu'il y a eu des morts et que dans ce cas cela peut heurter la sensibilité. Mais nous ne voulons plus de ces communications fausses qui desinforment la majorité d'entre nous et qui ont des conséquences sur le vivre et faire ensemble.

Beaucoup de sourds qui connaissaient Mickaël nous ont contacté pour nous transmettre toutes ces informations. Et nous ne comprenons pas que la police n'ait contacté aucun sourd pour poser des questions à propos de Mickaël.

NON À LA DÉSINFORMATION
NON À LA DISCRIMINATION DES SOURDS
NON AUX ACTES VIOLENTS ET ATROCES

LA RÉVOLUTION EST EN MARCHE ET PERSONNE NE PEUT L'ARRÊTER...



La manifestation choque
 

Plusieurs personnalités ont pris position contre la tenue de cette manifestation, vue comme un soutien à un terroriste. Elles ont appelé à son interdiction. Un syndicat de policiers justifie la mesure par deux motifs : « apologie du terrorisme et risque de troubles à l'ordre public ».


Après avoir lancé, en 2017, le mouvement "La Révolution est en marche", Hadama Traoré avait été licencié de son poste de responsable d'antenne jeunesse à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Il avait expliqué sa situation en janvier 2018 dans une lettre au président de la République publiée par InfoCom CGT. On y lit :


«... Je m’appelle Hadama Traoré, j’ai 32 ans. Je suis né à Aulnay sous Bois et j’ai grandi dans une de ces nombreuses cités déshéritées de la banlieue nord de Paris. La mienne s’appelle les 3000. Vous ne connaissez probablement pas car personne ne vient ici s’il n’y est pas né. C’est un territoire maudit. Mes parents, immigrés maliens, y ont élevé leurs sept enfants et ont travaillé dur, l’un comme éboueur, l’autre comme femme de ménage. Leur histoire personnelle, celle de l’immigration, a voulu que je naisse en France au sein de cette République. Me voilà donc français. Comme vous. Ni plus, ni moins. Je le revendique haut et fort. J’accepte les devoirs que cela implique mais défends aussi les droits que cela m’octroie. »

 


 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

Bordel78

09/10/2019 10:37

Arrêtez de chercher des excuses à ce tueur de Harpon de m...
Vous voulez que la France devienne musulman, (vous) bafouez la mémoire des victimes
Continuez à jouer les innocents, hypocrite vous êtes.

NDLR : On a corrigé les fautes, mis trois points à la place de l'insulte, ajouté un (vous).

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

09/10/2019 10:37

Arrêtez de chercher des excuses à ce tueur de Harpon de m...
Vous voulez que la France devienne musulman, (vous) bafouez la mémoire des victimes
Continuez à jouer les innocents, hypocrite vous êtes.

NDLR : On a corrigé les fautes, mis trois points à la place de l'insulte, ajouté un (vous).

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb