Grand Paris Politique

Hadama Traoré : la manif n'a attiré personne

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

Malgré la garde à vue d'Hadama Traoré, une manifestation est restée maintenue à Gonesse (Val-d'Oise) à 13 heures. Mais personne ne s'est déplacé. Le militant a été libéré dans la soirée.

Echec de l'appel à manifester lancé par Hadama Traoré... Personne à Gonesse devant la mairie, note Le Parisien.
 


L'appel à manifester ce jeudi 10 octobre après-midi, lancé par Hadama Traoré sur Facebook et Youtube, avait été considéré comme un geste de soutien à Mickaël Harpon, l'employé de la Préfecture de Police de Paris qui a tué quatre collègues au couteau avant d'être abattu, le 3 octobre. L'affaire a été considérée comme un acte de terrorisme islamiste, l'homme étant musulman et fréquentant une mosquée dont l'imam est considéré comme "radicalisé". La thèse d'Hadama Traoré est celle d'une discrimination au travail, l'employé étant sourd (et antillais, et habitant en banlieue...). L'appel d'Hadama Traoré l'a conduit à un placement en garde à vue, avec menace de mise examen pour "apologie du terrorisme" et la manifestation a été interdite. La page Facebook d'Hadama Traoré fait état de cette interdiction.



Selon Valeurs actuelles, Hadama Traoré serait encore en garde à vue ce jeudi 10 octobre à midi et entendu pour « menaces et actes d'intimidation sur une personne exerçant une fonction publique ou d'utilité collective, menaces de crime contre les personnes et outrage », et depuis ce jeudi matin pour « apologie du terrorisme ».


L'événement avait été maintenu


Sur Facebook toujours, l'événement était maintenu : une manifestation de 13 à 15 heures à Gonesse, sous le slogan : "Stop à la manipulation politique et médiatique". Il n'a pas soulevé énormément de soutiens : 7 participants et 136 intéressés, deux heures avant.
 



 


Hadama Traoré garde cependant toujours une audience, via la page La Révolution est en marche, le mouvement lancé par Hadama Traoré à Aulnay (il a été candidat aux européennes, rassemblant 2,5% des voix à Aulnay même mais moins de 1% dans sa circonscription). Depuis, les portraits du militant se multiplient dans la presse, comme chez Marianne , le BondyBlog (pour les européennes, le 7 mai)ou Le Parisien (contesté par Hadama Traoré).
 


Hadama Traoré (photo BondyBlog).
 

Mickael Harpon « comme possédé »
 

Sur la question du lien avec l'islam, on lira dans L'Express ou sur Yahoo Actualités, qui le reprend, un article relatant la nuit précédant le quadruple meurtre, au domicile de Mickael Harpon... Extrait : 


Selon les éléments de l'enquête auxquels L'Express a eu accès, Ilham E. a éclairé d'un jour nouveau les dernières heures de son mari, au terme de sa quatrième audition en garde à vue. Mercredi 2 octobre au soir, son époux, fonctionnaire habilité secret-défense converti à l'islam depuis une dizaine d'années, se montre particulièrement taciturne. Pourtant, la nuit se révèle très agitée. Vers 4 heures du matin, les cris de Mickaël Harpon réveillent la maisonnée et même quelques voisins. Au milieu du salon, l'homme prie, tremblant, répétant "Allah Akbar" (Dieu est grand). La scène décrite par sa femme campe un homme comme possédé, alternant prières, pleurs et messages religieux.


Le corps saisi de tremblements


Le Martiniquais, malentendant depuis une méningite, est grimpé sur le canapé, index droit levé vers le ciel, et récite la chahada, la profession de foi musulmane. "Allah m'a donné un signe", lâche-t-il une première fois avant d'enjoindre à la mère de ses deux enfants âgés de 3 et 9 ans de lire le Coran. Il s'écroule alors. Il gît sur le sol, le doigt toujours en l'air, le corps saisi de tremblements. Peu après 5 heures, Ilham E. retourne se coucher. Quand elle se réveille, plus d'une heure après, son mari n'a pas bougé du salon, ni changé de posture. C'est là qu'il lui dit : "Allah m'a envoyé un signe dans la nuit. Protège les enfants."

 


 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb