Grand Paris Politique

Ile de France : Jean-Paul Huchon fonde beaucoup d’espoir en la victoire de François Hollande

Publié le  Par Jennifer Declémy et Julie Catroux

image article

Jean-Paul Huchon, président socialiste du conseil régional d’Ile de France est ravi de la victoire de l’accession à l’Elysée de François Hollande.

Les choses seront plus faciles pour les nombreuses régions passées à gauche lors des dernières élections régionales. Souhaitant une nouvelle loi de décentralisation, François Hollande veut donner davantage de pouvoirs aux régions. Cette annonce ne déplait pas à Jean-Paul Huchon, président de la région Ile de France qui voit le pays passer d’un « Etat souvent bloquant et hostile à la région et aux collectivités territoriales  à un Etat ouvert et facilitateur ».

 

Sur de nombreux sujets chers à Jean-Paul Huchon, l’arrivée du candidat socialiste à la présidence de la République va faciliter leur mise en place. Le président souhaite que « le Grand Paris continue » et affirme que les transports doivent être une priorité ce qui converge avec le prolongement de la ligne 14 du métro.  En outre, le président de la région Ile de France estime qu’une « modification de la loi sur le Grand Paris pourrait redonner au syndicat des transports d’Ile de France son rôle d’autorité générale ».

 

Sur la question des logements, Jean-Paul Huchon est intransigeant. Il veut «  l’application effective de la loi SRU, qui impose un quota de 20% de logements sociaux aux communes de plus de 1.500 habitants en Ile-de-France) ». « François Hollande a parlé de quintupler les sanctions contre les communes qui refusent de construire de l’habitat social » déclare t-il avant d’ajouter qu’il désire la « création d’une autorité organisatrice qui pourrait fixer un plan régional en faveur du logement ».

 

Reprenant le thème phare de la campagne de François Hollande qu’est l’éducation, le président de la région Ile de France veut « mettre le paquet » avec « plusieurs dizaines de millions d’euros sur chaque lycée ». Mais l’Etat ayant supprimé entre 15 000 et 20 000 postes « on se retrouve avec de beaux lycées tout neufs… et un encadrement squelettique ».

 

Du côté du développement économique, il est reste favorable à l’idée du président de « créer une banque publique d’investissement au service de PME-PMI » affirmant que les régions pourraient jouer un rôle important dans le conseil d’administration. Tout comme cette banque, les crédits européens devraient être gérés par les régions et non par l’Etat comme c’est le cas actuellement. 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb