Seine-Saint-Denis (93) Politique

Les petites phrases de la 74ème Fête de l'Humanité

Publié le  Par Paris Dépêches

image article

La 74ème Fête de l'Humanité s'est achevée dimanche soir à la Courneuve (93). Rendez-vous annuel de la gauche, la Fête a reçu beaucoup d'invités cette année : Elie Domota, Martine Aubry, Jean-Luc Mélenchon mais aussi Frédéric Mitterrand. Petites phrases glanées dans les stands...




Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF, propose à toute la gauche de devenir "partie prenante d'un immense débat d'idées pour l'émergence" d'un "projet", via la tenue d'ateliers ouverts à tous.
Le PS est, bien entendu, visé.




La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a martelé que la "priorité" était "le rassemblement à gauche". Elle accepte de participer aux ateliers lancés par le parti communiste et milite pour l'établissement d'un "calendrier d'actions communes"... La défense de La Poste semble par exemple pouvoir devenir un sujet fédérateur  entre les deux partis. A propos du Modem et d'un potentiel "mariage" avec les socialistes, la maire de Lille a ironisé : "Si François Bayrou dit qu'il n'est plus de droite, je n'ai pas encore pu vérifier qu'il était à gauche".



Jean-Luc Mélenchon
du Parti de Gauche (au centre de la photo) (partenaire du PCF aux Européennes de juin dernier) refuse l'idée de "plateformes partagées avec le PS".






Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand s'est rendu à la Fête samedi. A quelques mètres de l'entrée, il a été sifflé par la foule. On a pu entendre des "Mitterrand dehors" pendant quelques minutes...  Également dans l'air : "vendu" ou "social-traître".

Comme son collègue de la culture, le ministre du Budget Eric Woerth, a  essuyé des sifflets dimanche. Il a tout de même participé à un débat sur la Crise. Les échanges ont été vifs... Le ministre a souligné que "les débats, c'est important. Je ne crois pas à la démocratie des sifflets, je crois à la démocratie des urnes".

Christian Favier, président PCF du Conseil général du Val-de-Marne a salué Willy Ronis, photographe décédé samedi. "Il était un très grand. En 2004, c'est lui qui avait initié les expositions sur la thématique de l'eau que nous continuons à proposer tous les ans... Nous trouverons un moyen de rendre hommage à Willy Ronis dans le département".
Dans un tout autre domaine, Christian Favier a rappelé qu'il craignait toujours que les "collectivités soient dessaisies de leurs compétences dans le processus de création du "Grand Paris"". "Dans ce projet, nous voulons établir un partenariat avec l'Etat. Nous ne subirons pas de diktat." Une séance extraordinaire du Conseil général est prévue vendredi 18 septembre sur ce sujet.Patrick Apel-Muller, directeur de la rédaction du journal l'Humanité, a annoncé le lancement prochain d'une nouvelle formule du journal.

Elie Domota
, leader du LKP à l'origine de la grève en Guadeloupe en février dernier, a menacé de "redescendre dans la rue". Il estime que l'Etat ne tient pas ses engagements.

Sylvain Jedrezak


Photographies
© Paris dépêches







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb