Seine-Saint-Denis (93) Politique

En photos, la manif anti-Philippot à Saint-Ouen

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

La Meute (Graine)

L'arrivée prochaine de Florian Philippot à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), où le parti Les Patriotes installera son siège dans un appartement loué à Marcel Campion a suscité un manifestation, mercredi 20 décembre.


Selon La Meute, collectif de photographes, qui nous founit ces photos, signées du pseudonyme Graine, ils étaient 200. Selon RT France, la chaîne d'infos russe, une centaine... La manifestation a eu lieu mercredi soir. En voici le compte-rendu, par un rédacteur de La Meute. Résolument engagé, donc...
 

Hier soir. 19h. Saint-Ouen. Entre 100 et 200 personnes sont réunies au 122 rue des Rosiers, devant le siège fraîchement investi du nouveau parti de Florian Philippot : Les Patriotes. Les personnes présentes appartiennent principalement au Parti communiste français, aux Jeunesses communistes et à la France insoumise, qui rappellent au cours de prises de parole l'héritage profondément ouvrier et prolétarien de la ville. On allume deux ou trois fumigènes. On entonne quelques slogans. « Pas d'fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos ! » ; « Pas d'locaux pour Philippot ! » ou encore « Notre Saint-Ouen est international, pas patriote, ni national ! ». L'ensemble du rassemblement est surveillé par des agents de la BAC, et des CSI.


19h30. Un militant antifasciste revient seul d'une ruelle. Il vient d'être pris à partie par un membre du groupuscule fasciste Génération identitaire, aux abords du stade Bauer. Un petit groupe antifasciste se charge d'aller le voir, mais il se réfugie derrière des CSI postés là. On l'entend vociférer : « Moi j'aime la France ! Vous voulez juste nous exterminer ! »

 


20h. Les militant.e.s du PCF « négocient » un débordement sur la route. Les policiers coupent la circulation. Au pied de l'immeuble, qui appartiendrait en partie à Marcel Campion, quelques militant.e.s s'engueulent avec un copropriétaire, lui reprochant de n'avoir rien fait contre Philippot.


20h30. Il n'y a plus personne sur place. Les quelques militant.e.s autonomes présent.e.s s'amusent du rassemblement qui vient d'avoir lieu.

Il serait en effet plus que pertinent de se questionner sur l'utilité de cette action. Il est clair qu'une riposte franche doit être amenée à cette provocation fasciste. Mais enfin, elle ne peut se faire efficacement tel que nous l'avons commencée. Premièrement, pourquoi attendre deux jours, deux longs jours après l'inauguration de ce QG ? Au rythme auquel va l'actualité, quelles étaient les chances de mobiliser qui que ce soit ce soir-là ? Et puis, pourquoi n'y avait-il que des partisan.e.s du coin, et seulement quelques autonomes ? Ce n'est pas faute d'avoir largement communiqué sur ce rassemblement... Nous n'aimons pas tirer ces constats, qui nous font sans doute passer pour des tyran.e.s de la morale, mais encore une fois il n'y a aucune convergence des luttes, à l'endroit même où le fascisme se donne les moyens d'être dans le concret. Et, que dire des partisan.e.s qui, le long du trottoir, chantent le Chant des Partisans et s'écrient « Résistance ! Résistance ! », mais se fichent éperdument du militant identitaire au coin de la rue... ? »

Les militant.e.s communistes ont évoqué un prochain rassemblement, sans pour autant donner de date. Espérons que nous tirerons les enseignements de ce qui passe pour être un échec cuisant. »


 

(photos Graine, La Meute).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

Michel93400

24/12/2017 07:20

Franchement entre 100 et 200??? c'est passé à la TV cette manif et si il y avait 20 personnes à tout casser c'est un max. Pourquoi ne montrer que des photos de près ou on ne vois que 4 personnes max ensemble si il y avait tant de monde ?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

24/12/2017 07:20

Franchement entre 100 et 200??? c'est passé à la TV cette manif et si il y avait 20 personnes à tout casser c'est un max. Pourquoi ne montrer que des photos de près ou on ne vois que 4 personnes max ensemble si il y avait tant de monde ?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb