Paris (75) Société

11 Novembre à l'Arc : tricolore puis marocain

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

BFMTV (copie d'écran)

Le 11 Novembre, fête de la Victoire de 1918, a été mené de façon très traditionnelle sur les Champs-Elysées puis à l'Arc de Triomphe. Jusqu'au soir où la fête fut marocaine...

Un cérémonie très traditionnelle pour le premier 11-Novembre d'Emmanuel Macron, avec un hommage à Georges Clémenceau, le "père de la victoire" à travers une visite de son musée, rue Benjamin-Franklin, dans le 16e. Le Président a ensuite déposé une gerbe au pied de sa statue, puis il a remonté les Champs en Citroën C6 avant de déposer une autre gerbe de fleurs sur le tombeau du Soldat inconnu. Du très classique, en présence de quelques invités dont Nicolas Sarkozy et François Hollande...


Et puis, le soir, l'Arc de Triomphe étant rendu à la vie quotidienne, il a été la cadre d'une autre fête, celle des supporters marocains venus fêter leur qualification en Coupe du Monde de football, qui aura lieu en 2018 en Russie. Le Maroc venait de gagner par 2-0 contre la Côte-d'Ivoire. La Tunisie aussi est qualifiée.

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (3)

avatar

Arnaud

12/11/2017 10:32

"Et puis, le soir, l'Arc de Triomphe étant rendu à la vie quotidienne" : Hum... Il y avait une cérémonie du ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l'arc de triomphe. Près de 500 personnes s'y trouvaient... Ça n'a pas empêché les marocains de venir perturber la cérémonie, en la rendant quasiment inaudible... Mais ça, vous n'en parlez pas. C'est fort dommage.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

12/11/2017 10:32

"Et puis, le soir, l'Arc de Triomphe étant rendu à la vie quotidienne" : Hum... Il y avait une cérémonie du ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l'arc de triomphe. Près de 500 personnes s'y trouvaient... Ça n'a pas empêché les marocains de venir perturber la cérémonie, en la rendant quasiment inaudible... Mais ça, vous n'en parlez pas. C'est fort dommage.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

pascal

12/11/2017 15:38

Il semblerait par ailleurs, que l'Arc de triomphe et la tombe du soldat inconnu aient subi des dégradations de la part de ces "supporters" marocains.. Personne n'en parle...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

12/11/2017 15:38

Il semblerait par ailleurs, que l'Arc de triomphe et la tombe du soldat inconnu aient subi des dégradations de la part de ces "supporters" marocains.. Personne n'en parle...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

ludovic

12/11/2017 19:36

Ce que tu dis Arnaud est archi faux, je suis moi même policier et j'étais déployé sur les Champs-Elysées ce soir là, certes les Marocains ont fait beaucoup de bruit et était nombreux et ont même bloqué l'avenue, mais il n y a eu aucun débordement. Pourquoi sommes nous obligé d'en faire trop à chaque fois ?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

plus de commentairesVoir le(s) (1) réponse(s)
avatar

Lulu

14/11/2017 23:29

J'étais aussi à la commémoration du ravivage de la flamme au moment où des milliers de supporters marocains ont envahi les champs élysées. Les klaxons et les milliers de personnes sur la place et en haut des Champs rendaient la cérémonie inaudible et il a fallu attendre au moins 1 heure pour que des camions de policier mobile viennent contenir cette foule en liesse, il n'y avait que 4 malheureuses voitures de police au début. C'était surréaliste! Deux questions : comment se fait il que la place de l'Etoile soit libre d'accès le 11 novembre jour des différentes commémorations sur la tombe du soldat inconnu et notre pays essuie des attentats et des milliers de marocains se réunissent avec uniquement quelques bataillons de CRS mobiles? Quid du respect de ce jour pour les milliers de soldats dont des marocains morts pour notre pays et de la sécurité de toutes ces personnes?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

12/11/2017 19:36

Ce que tu dis Arnaud est archi faux, je suis moi même policier et j'étais déployé sur les Champs-Elysées ce soir là, certes les Marocains ont fait beaucoup de bruit et était nombreux et ont même bloqué l'avenue, mais il n y a eu aucun débordement. Pourquoi sommes nous obligé d'en faire trop à chaque fois ?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

plus de commentairesVoir le(s) (1) réponse(s)
avatar

Lulu

14/11/2017 23:29

J'étais aussi à la commémoration du ravivage de la flamme au moment où des milliers de supporters marocains ont envahi les champs élysées. Les klaxons et les milliers de personnes sur la place et en haut des Champs rendaient la cérémonie inaudible et il a fallu attendre au moins 1 heure pour que des camions de policier mobile viennent contenir cette foule en liesse, il n'y avait que 4 malheureuses voitures de police au début. C'était surréaliste! Deux questions : comment se fait il que la place de l'Etoile soit libre d'accès le 11 novembre jour des différentes commémorations sur la tombe du soldat inconnu et notre pays essuie des attentats et des milliers de marocains se réunissent avec uniquement quelques bataillons de CRS mobiles? Quid du respect de ce jour pour les milliers de soldats dont des marocains morts pour notre pays et de la sécurité de toutes ces personnes?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb