Paris (75) Société

La Ville de Paris généralise la vidéoverbalisation

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Préfecture de police

La Mairie de Paris présentera jeudi 4 octobre un nouveau central de vidéoverbalisation situé dans le 4e arrondissement.

Désormais, la Ville de Paris pourra utiliser les 1.200 caméras de vidéosurveillance de la préfecture de police. Cela va tout changer car aux 22 fonctionnaires de police déjà sur ce créneau s'ajouteront 20 "agents de surveillance de Paris". Ils disposeront de deux écrans, un pour surveiller, un pour punir, en établissant le PV de contravention. Les tâches sont partagées. Les policiers ont relevé 78.663 infractions depuis le début de l'année, selon Le Parisien.`


Premier souci : la circulation sur les voies réservées. La Mairie de Paris veut donc installer 500 caméras pour protéger les pistes cyclables et les voies des bus. Trop de deux-roues motorisés les utilisent. Il y aurait déjà eu 11.000 PV pour ce motif en 2018, selon Christophe Najdovski, adjoint au maire.
 

 
 

Parmi les infractions verbalisables par vidéo, outre l'usage des voies réservés, on notera le refus de priorité à un piéton qui veut traverser (135 € et 6 points), l'engagement dans un carrefour sans pouvoir en sortir (135 €), le téléphone au volant, le non-port de la ceinture de sécurité, l'arrêt au stop ou au feu rouge, le franchissement de ligne continue, l'arrêt au feu dans la zone « vélos »...







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

PotardXCD

04/10/2018 13:56

- le refus de priorité à un piéton qui veut traverser (135 € et 6 points), OK si les piétons sont verbalisés à la même hauteur quand ils traversent au vert ou hors des passages réservés.
- l'engagement dans un carrefour sans pouvoir en sortir (135 €), OK si l'amende est doublée pour les bus et les taxis que l'on voit souvent dans cette situation alors qu'ils sont professionnels
- le téléphone au volant, OK mais aussi à vélo, en trottinette et à pieds sur la chaussée
- le franchissement de ligne continue, OK si les voitures respectent l'espace suffisant pour les remontées inter-files au lieu de se mettre en quinconque pour tout bloquer sans gagner 1m
- l'arrêt au feu dans la zone « vélos » OK sauf pour les 2 roues motorisés qui peuvent s'insérer sans danger parmi les vélos qui eux de toute façon grillent systématiquement les feux grâce à l'immunité BADINTER qui a eu comme principal effet d'augmenter leur mortalité.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

04/10/2018 13:56

- le refus de priorité à un piéton qui veut traverser (135 € et 6 points), OK si les piétons sont verbalisés à la même hauteur quand ils traversent au vert ou hors des passages réservés.
- l'engagement dans un carrefour sans pouvoir en sortir (135 €), OK si l'amende est doublée pour les bus et les taxis que l'on voit souvent dans cette situation alors qu'ils sont professionnels
- le téléphone au volant, OK mais aussi à vélo, en trottinette et à pieds sur la chaussée
- le franchissement de ligne continue, OK si les voitures respectent l'espace suffisant pour les remontées inter-files au lieu de se mettre en quinconque pour tout bloquer sans gagner 1m
- l'arrêt au feu dans la zone « vélos » OK sauf pour les 2 roues motorisés qui peuvent s'insérer sans danger parmi les vélos qui eux de toute façon grillent systématiquement les feux grâce à l'immunité BADINTER qui a eu comme principal effet d'augmenter leur mortalité.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb