Paris (75) Société

Le ‘’nègre joyeux’’ restera au musée

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Parce qu’elle aurait un caractère raciste, l’enseigne de l’épicerie de la Contrescarpe ne pourra pas retrouver sa place.

« Pas en adéquation avec les valeurs antiracistes portées par notre époque et notre ville… ». Voilà pourquoi la plaque d’enseigne ‘’Au nègre joyeux’’ de la place de la Contrescarpe, en haut de la rue Mouffetard (Ve), restera au musée Carnavalet. Cette plaque représente un noir (oh pardon, un homme de couleur) en compagnie d’une femme (blanche, bien sûr) dans un moment de convivialité sans, semble t-il, le moindre caractère d’esclavage. Mais visiblement, les interprétations divergent et certains ont vu dans cette scène un élément de soumission… En fait, cette plaque faisait office de publicité pour l’ancienne épicerie fine qui se trouvait sur la célèbre place du quartier Mouffetard, commerce aujourd’hui disparu ; mais la plaque était restée et continuait d’attirer l’œil en faisant même une attraction du quartier et un objectif des touristes photographes…

‘’Stéréotypes racistes’’… Suite à une première polémique, elle avait été retirée en 2017 et confiée pour être restaurée au musée Carnavalet avant d’être de nouveau réinstallée, décision prise par la Conseil de Paris, la plaque devait être ‘’accompagnée’’ d’une explication de son histoire.. Mais voilà, pour les raisons citées en ouverture d’article et rapportée par le parisien.fr, la place ne devrait pas retrouver son enseigne après avoir retrouvé son lustre et restera au musée. « La Ville de Paris ne saurait remettre dans l’espace public cette enseigne publicitaire au titre choquant et indéniablement raciste, tout comme son iconographie qui témoigne de clichés et stéréotypes racistes » a également souligné la mairie de Paris.

Informée en même temps que les groupes du Conseil de Paris et la mairie du Ve, la présidente du conseil syndical de la copropriété de l’immeuble de la Contrescarpe, Charlotte Pouzadoux,  a réagi à cette décision : « Insinuez-vous que notre copropriété  (…) est raciste (…) et que les habitants qui aiment cette enseigne sont racistes ? » a-t-elle écrit dans un courrier à l’adjointe au Patrimoine de Paris, Karen Taïeb. Et, après avoir annoncé qu’elle engagerait un recours gracieux, elle a demandé à ce que le ’’nègre joyeux’’ soit restitué à la copropriété.

L’affaire n’est pas terminée…

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb