Paris (75) Politique Société

Le débat autour de la légalisation du cannabis relancé à Paris

Publié le  Par Paris Dépêches

image article

© DR

Il y a quelques jours dans le journal Le Parisien, Daniel Vaillant, maire du 18ème arrondissement et ex-ministre de l'Intérieur de Lionel Jospin, dévoilait son opinion sur le cannabis. L'édile se dit pour une légalisation "de la consommation personnelle à travers un contrôle de la production et de l’importation". Le groupe UMP au Conseil de Paris parle de "fausse bonne idée".

L'un est "pour", Daniel Vaillant, maire PS du 18ème arrondissement. L'autre est "contre" : le groupe UMP au Conseil de Paris. Le 9 octobre dernier dans Le Parisien, l'ancien "premier policier de France " (entre 2000 et 2002, sous Lionel Jospin) se déclarait favorable à la légalisation "de la consommation personnelle de cannabis à travers un contrôle de la production et de l’importation".
©  DR


L'avis de l'UMP parisienne

Les propos de l'ex-ministre de l'Intérieur, font immédiatement fulminer le groupe UMP au Conseil de Paris porté par Jean-François Lamour, président du groupe et Philippe Goujon, député-maire du 15e arrondissement. Ils condamnent "fermement le caractère hâtif et irresponsable des propos de Daniel Vaillant". Le communiqué du groupe ajoute :  "est-ce tout ce que Daniel Vaillant a retenu de son passage au ministère de l’Intérieur durant deux ans ? Deux ans durant lesquels, faut-il le rappeler, la délinquance a connu une augmentation sans précédent. Il a pourtant été confronté aux effets, parfois dévastateurs, de cette drogue. Car le cannabis est bien une drogue, aux multiples effets secondaires."

L'avis du PCF

Ian Brossat président du groupe communiste au Conseil de Paris, annonce sur son blog, qu'il ne partage pas non plus l'avis de D.Vaillant. "Choisir de dépénaliser, voire de légaliser le cannabis est très risqué, j'en suis convaincu (...) Ceci étant, il faut bien évidemment se poser la question d’un changement de politique. Le vrai débat, c’est celui qui oppose la répression et la prévention. La médiocrité des efforts de prévention est un scandale qui doit cesser. Une répression qui n’aboutit de fait à rien (puisque les consommateurs sont très rarement condamnés) entretient encore cette idée que le cannabis, ce n’est pas grave."







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb