Paris (75) Société

Dans 3 ans, on pourra enfin respirer !

Publié le  Par Florie Valsot

image article

D’ici l’année prochaine, les huit villes telles que Paris, Saint-Denis, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Nice, Bordeaux ainsi qu’Aix-en-Provence s’engageront pendant 3 ans à tester les Zapa : Zones d’actions prioritaires pour l’air.

L’objectif du Grenelle de l’environnement serait de réduire la pollution dans les centres-villes notamment causés par les véhicules, afin de rendre l’air plus respirable pour les habitants.

Un système qui met tout le monde d’accord, puisqu’il s’agit, pour ces municipalités, d’éviter les contraventions de la part de l’Union Européenne.

S’agit-il encore de savoir quels véhicules sont concernés ? Ceux qui rejettent le plus de particules fines (représentant entre 50 et 85 % d’émission de CO2 rejetée dans l’atmosphère étant à l’origine de nombreuses pathologies et de 42 000 décès par an, en France)… Comprenez les deux-roues, les utilitaires, les voitures particulières, les poids lourds et les bus. Un classement les divise en 4 catégories : de A à D pour les véhicules des moins polluants aux plus propres. Nostalgiques du charme des « vieilles voitures mais roulent encore », prenez garde, car toute personne ne respectant pas ces nouvelles décisions se verrait dans l’obligation de payer une amende de 68 euros. En effet, vous devrez disposer d’une pastille figurant sur votre pare-brise (mais rien n’est encore certain). De plus, les voitures ayant vues le jour à partir du 30 septembre 1997 et les deux-roues roulant depuis le 30 juin 2004 appartiennent à la catégorie A.  Selon le journal Le Parisien, environ 10 millions de véhicules seront interdits à la circulation à partir de janvier 2012.

Malgré les voies de bus en site propre, les pistes cyclables ou encore la favorisation des transports en communs tels que le métro, les trains, les RER ou encore les tramways, les embouteillages restent de masse dans les grandes villes, notamment Paris et sa banlieue. Pendant que, le nombre de conducteurs reste important, des voies d’accès aux véhicules ont été supprimées pour laisser place aux espaces de circulations tels que les tramways ou les vélos de ville, par exemple. Plus qu’un comble, un paradoxe : ces nouveaux aménagements ont rendu la vie des piétons plus dangereuse car la pollution persiste et abonde.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb