Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Société

Tricherie au Bac : de nouvelles rumeurs de fuites suscitent une enquête administrative pour fraude

Publié le  Par Florie Valsot

image article

Thomson Reuters

Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, lance une enquête sur de nouveaux « bruits » de fraudes au Bac.

© Tael

Luc Chatel déclare qu’une « enquête administrative » aura lieu dès aujourd’hui sur de « nouvelles rumeurs de fraudes du Baccalauréat » et que pour le moment seuls les élèves passant l’épreuve de mathématiques auraient été susceptibles de connaître les sujets à l’avance.

 

Le ministre de l’Education nationale s’est exprimé devant des journalistes : « je n’ai aucune indication sur d’autres fraudes au baccalauréat (…). Concernant les autres rumeurs de fraudes au baccalauréat, j’ai décidé de lancer une enquête administrative (…). Je pense qu’à la suite des propositions des fédérations de parents d’élèves et des organisations lycéennes, nous devons réfléchir à l’organisation du bac et à la sécurisation plus fortes des épreuves», une demande dont Luc Chatel a fait part à l’Inspection générale de l’administration de l’Education nationale.

 

Le secrétaire général du syndicat des personnels de direction de l’Education nationale, Philippe Tournier, soutient la démarche de révision complète de l’organisation des épreuves du bac, suite à la déclaration du proviseur du lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur (dans le Val-de-Marne) sur France Inter : « on voit bien que notre système est en crise, il l’était depuis longtemps, mais il est rattrapé par les nouvelles technologies (…) ce qui est en cause aujourd’hui, ce sont les modalités de passation des épreuves et l’organisation même de notre examen, qui n’est manifestement plus du tout adéquate». Il explique qu’une fuite, telle que l’épreuve de mathématiques, peut se produire soit au moment de l’impression, ou de la mise sous pli, ou encore pendant le stockage des sujets.

 

Suite à cette fuite, les professeurs demandent l’annulation de l’épreuve. « L’un des exercices de maths (des probabilités) a été posté lundi soir par un internaute, veille de l’épreuve, sur un forum. Il ne sera pas noté, à décidé Luc Chatel, qui porte plainte (au parquet de Paris, insistant sur les 3 ans de prison encourus par le ou les auteurs de la fraude) » (Libération).

L’épreuve ne sera donc pas réorganisée et l’exercice des probabilités ne sera pas comptabilisé. Luc Chatel a annoncé que l’épreuve serait notée sur les 3 exercices restants et ça, « dans l’intérêt général des familles et des élèves ». Le ministre précise qu’il « aurait été injuste de faire revenir 165 000 candidats pour un individu qui a voulu s’amuser sur internet », c’est la raison pour laquelle l’épreuve du bac S est maintenue. L’exercice des probabilités comptait tout de même 4 points sur 20.

 

D’ores et déjà, les soupçons s’éveillent sur des fuites des épreuves d’anglais et de physique du bac S.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb