Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Société

L’affaire Neyret suit son cours : de nouveaux policiers suspectés

Publié le  Par Camille Poirier

image article

AFP/PHILIPPE MERLE

Le numéro 2 de la police judiciaire de Lyon, Michel Neyret, vient de passer sa deuxième nuit derrière les barreaux. Le scandale dans lequel il est impliqué ne cesse de faire des vagues, et de nouveaux policiers ont été mis en examen.

 

Qualifié de « drame » par les syndicats policiers et de « cataclysme » par le directeur interrégional de la police judiciaire de Lyon, l’affaire Neyret a éclaté le 29 septembre. Accusé de corruption, trafic d'influence, association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants, détournement de biens et violation de secret professionnel, Michel Neyret a été placé en détention provisoire lundi soir. Claude Guéant a annoncé hier que le policier serait suspendu.

L’affaire Neyret n’a pas fini de faire tomber des têtes. Trois de ses confrères, le patron de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI) de Lyon, le chef de la PJ de Lyon, ainsi que son adjoint ont été présentés au juge le mardi 4 octobre. Des mesures strictes pourraient être prises contre eux si leur culpabilité dans cette affaire est prouvée. Trois proches de Neyret, deux cousins germains et un ancien braqueur reconverti dans le négoce automobile, ont également été mis en examen mardi.

Reconnu et admiré pour la qualité de son travail, Michel Neyret, baptisé « le superflic », fréquentait-il un peu trop de voyous ? Les enquêteurs de l’Inspection Générale des Services soupçonnent Michel Neyret d’avoir détourné du cannabis pour rémunérer des informateurs ou pour le revendre. Le policier ne peut nier certains faits et avoue avoir été « imprudent », même s’il refuse de parler de « connivence ».

Dans ce contexte pour le moins tendu, RTL a révélé qu’un compte avait été ouvert en Suisse au nom de l’épouse de Michel Neyret. Si, jusqu’à présent, pas un centime n’avait été déposé sur le fameux compte, des écoutes recueillies au cours de l’enquête laissent présumer que de futurs dépôts devaient avoir lieu, pour plusieurs millions d’euros. Cette découverte est d’autant plus étonnante que, selon l’avocat de M. Neyret, son client ne disposait pas de compte en Suisse.

Difficile à l’heure actuelle de faire le point sur une affaire aussi obscure. Selon Christian Lothion, directeur central de la police judiciaire, Michel Neyret aurait pu être instrumentalisé. « Je pense peut-être qu'à un moment donné il a été fragilisé pour des raisons que j'ignore », a-t-il déclaré dans un entretien sur RTL.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb