France Société

Décès de Mischa : les deux autres ours sont sauvés

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

La Tanière

Après le décès de l'ours Mischa, retiré aux Poliakov qui l'exploitaient dans des spectacles, deux autres bêtes restaient aux mains des montreurs d'ours. Elles leur ont été retirées.

L'autopsie de l'ours Mischa, décédé le 12 novembre lors d'une opération à La Tanière, refuge situé près de Chartres (Eure-et-Loir), a montré des signes de maltraitance active. Les tumeurs qu'il portait sont consécutives à des coups répétés. Les deux ours Glacha et Bony encore détenus par les Poliakov ont été retirés provisoirement sur décision de la préfecture du Loir-et-Cher. Un jugement devrait intervenir ce jeudi 28 novembre. On lit dans Le Figaro...

 

Les résultats de l'autopsie nous permettent de penser que Mischa a été battu. Ce que l'on peut dire, c'est que Mischa est mort parce que son larynx était déformé. Les troubles respiratoires des voies nasales et possiblement la chaîne qu'il avait autour du cou en étaient responsables...  L'autopsie révèle que ses poumons ont été gravement endommagés par la présence de rouille partout dans son enclos. L'insuffisance respiratoire et l'état de ses poumons peuvent avoir été provoqués par le fait qu'il passait ses journées à lécher les barreaux rouillés de sa loge."

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb