Paris (75) Economie

Tourisme : la fréquentation de Paris a chuté après les attentats

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

flickr - Martyn Davis

Un cabinet d’analyse touristique, MKG Hospitality, a mis en lumière l’impact des attentats sur le tourisme à Paris. Français comme étrangers ont déserté la capitale. Si les premiers semblent revenir peu à peu, la fréquentation a du mal à retrouver son niveau habituel.

Difficile de parler « économie », après un tel drame… Pourtant, les attentats survenus à Paris et les prises d’otages de la porte de Vincennes et de Dammartin-en-Goële, ont eu un impact sur le tourisme à Paris. D’après le cabinet d’analyse touristique MKG Hospitality, cité par le site L’Expansion (du groupe L’Express), les touristes ont déserté la capitale après les événements.

Sentiment d’insécurité

Si Paris est réputé pour être moins fréquenté durant le mois de janvier, « le sentiment d’insécurité dans la capitale persiste et continue de dissuader les touristes », explique le cabinet sur son site. Ainsi, entre le 8 et le 18 janvier, la fréquentation des hôtels par les touristes étrangers a chuté (-9%). Le problème est que cette baisse de fréquentation s’accentue au fil du temps. Et c’est bien cela qui inquiète les hôteliers. Car lors de situations similaires à l’étranger (attentats de Londres ou de Madrid) l’activité touristique était repartie après seulement quelques jours. En termes de chiffres d’affaires, le constat est encore plus significatif, atteignant -25,3% dimanche 18 janvier et -26% le lendemain.

Hostilité

Selon le PDG de MKG Hospitality, interrogé par L’Express, les protestations contre les caricatures de Mahomet et l’hostilité sur ce sujet à l’encontre de la France a un impact, « notamment sur la clientèle arabe ». Or cette dernière fait partie de la clientèle de luxe à Paris, ce qui amplifie les pertes financières pour les hôtels.

Les Français reviennent progressivement

Evidemment, les Français n’ont plus, n’ont pas mis les pieds à Paris après les attentats. Pour l’illustrer, L’Express a interrogé Laurent Salanié, directeur général de Weekendesk, spécialisé dans la réservation de week-ends en France et dont la clientèle est principalement nationale. Entre le 7 et le 9 janvier, « nous avons assisté à une baisse violente des réservations », explique-t-il. Des annulations ont également été effectuées, enregistrant ainsi une chute de 20% de son chiffre d’affaires. Les deux week-ends suivants, les réservations ont aussi chuté de 30%.
 

Depuis, les réservations sur Weekendesk ont repris un rythme normal, y compris pour le week-end du 24 et 25 janvier. Les Français semblent donc rassurer, ce qui devrait apaiser les hôteliers parisiens. Reste à convaincre les touristes étrangers désormais.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb