Paris (75) Economie

Airbnb à Paris : le site collectera la taxe de séjour à partir d’octobre

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

flickr - Groume

Afin de faciliter le versement de la taxe de séjour à la mairie de Paris, le site de location d’appartements entre particuliers la collectera directement auprès des voyageurs à partir du 1er octobre.

Un gage de simplification pour les hôtes, et l’assurance d’un revenu pour la mairie. Airbnb, le site de location d’appartements entre particuliers, a annoncé mardi 25 août qu’à partir du 1er octobre 2015, il collectera directement la taxe de séjour à Paris avant de la reverser à la mairie. «  Une nouvelle ligne apparaîtra sur le reçu de nos voyageurs d’un montant de 0,83 euros par nuit et par voyageur », a indiqué Airbnb dans un communiqué.
 

Au moment de la réservation, cette taxe viendra s’ajouter automatiquement à la facture des voyageurs séjournant à Paris. Incluant la taxe municipale et la taxe départementale, la somme concerne la catégorie « meublés touristiques non classés », dont fait partie la plupart des biens loués. Pour les autres catégories, le site invite ses hôtes à « se renseigner auprès de leur commune de l’éventuel montant supplémentaire de taxe de séjour qu’ils pourraient être amenés à collecter et à reverser ».

Choc de simplification

Actuellement, ce sont les propriétaires qui sont chargés de collecter la taxe de séjour auprès de leurs hôtes puis de la reverser à la ville. Au moment de la mise en ligne d’une annonce, le site indique seulement que les propriétaires peuvent « être responsable[s] de la collecte et du versement de certaines taxes » et les invitent à se renseigner auprès de leur mairie. Un dispositif qui manque de clarté et qui représente un manque à gagner pour les communes si les propriétaires passent outre cet avertissement.

Paris, première destination pour Airbnb

La collecte par Airbnb est déjà mise en place dans certaines villes américaines mais aussi à Amsterdam. En France, cela était impossible avant que le gouvernement ne publie un décret en août autorisant les plateformes comme Airbnb à collecter certaines taxes pour le compte de ses utilisateurs. Paris, « première destination pour Airbnb » selon le site lui-même, sera donc la première ville française à en bénéficier. « Les Parisiens sont les plus nombreux au monde à partager leur logement sur Airbnb, a insisté Nicolas Ferrary, directeur France d’Airbnb. Nous sommes fiers de lancer ce processus fiscal simple et efficace […] et de permettre à Paris de mieux percevoir cette importante source de revenus de la part de nos voyageurs ».

« Airbnb Open » à Paris

Preuve que les relations entre la plateforme et Paris sont bonnes, la capitale française accueillera le prochain rassemblement annuel « Airbnb Open » où plus de 6 000 hôtes venant de différents pays sont attendus du 12 au 14 novembre 2015. Depuis la création du site en 2008, c’est la première fois que cet évènement se tiendra ailleurs qu’à San Francisco, la ville d’origine d’Airbnb.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb