Paris (75) Economie

Les gares des lignes Nord seront enfin nettoyées

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Révolution permanente

Ils ont gagné une grève commencée le 2 novembre et vont reprendre le travail. Les 75 gares au nord de Paris seront donc nettoyées. Les salariés en grève ont négocié un accord complet.

Révolution permanente, qui avait fait la chronique du conflit depuis le début, affiche la joie des salariés de l'entreprise de nettoyage H.Reinier, du groupe Onet. Ils étaient 85 en grève (sur 110) parce qu'ils passaient de la convention collective de la manutention ferroviaire, plus favorable, à celle du nettoyage. Les syndicats SudRail, CFDT et FO les ont aidés à négocier.



L'accord met fin à 45 jours de grève (photo Révolution permanente).


La situation a été difficile pour les voyageurs, le nettoyage n'étant pas assuré pendant 45 jours. Des piquets de grève l'empêchaient, notamment à Saint-Denis, Ermont-Eaubonne et Sarcelles. Cela n'est pas allé sans heurts, la SNCF tenant à nettoyer de force.  Elle a aussi attaqué 9 salariés en justice pour obstruction et a perdu, les 45.000 € obtenus en indemnités au tribunal étant versées à l'ensemble des grévistes. ll avait fallu d'ailleurs constituer une caisse de grève : 3.000 donateurs individuels y ont participé. Il y a eu aussi un soutien de la population, exprimé lors d'une manifestation à Saint-Denis, le samedi 9 décembre.
 

La manifestation à Saint-Denis, le samedi 9 décembre (photo Révolution permanente).


Qu'ont-ils obtenu ?


A l'issue des négociations, ce judi 14 décembre, la direction d’Onet a accordé :

  • une prime de remise en état des gares qui équivaut à peu près​ à deux semaines​ de leur salaire.
  • deux semaines de salaire correspondant à novembre, à rembourser par un étalement sur six mois
  • l'annulation des sanctions à l’encontre des grévistes.
  • pas de clause de mobilité
  • pas de réduction des effectifs
  • prolongation des mandats des délégués syndicaux jusqu’aux prochaines élections
  • intégration des salariés à une seule et même convention collective
  • panier repas à 4 euros (proportionnel en cas de temps partiel).



Dans une longue vidéo (13 minutes), la conférence de presse des responsables syndicaux... Les grévistes se sont retrouvés ce samedi 16 au soir pour fêter leur accord, avant de reprendre le travail.

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb