Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Economie

Etats-Unis : Barack Obama embraie sur sa gauche

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Aux Etats-Unis, alors que la campagne républicaine bat son plein, Barack Obama a mis un pied dans l'arène électorale hier avec son dernier discours de l'Union de son premier mandat.

Il n'y a pas que François Hollande qui a décidé de faire un virage sur sa gauche pour séduire les électeurs. De l'autre côté de l'Atlantique, le président américain qui prétend à sa propre succession a également choisi de virer nettement sur sa gauche, dans son discours de l'Union hier où il a eu l'opportunité de présenter une partie de sa future plateforme présidentielle.

C'était un discours on ne peut plus combatif qu'il a déclamé hier, promettant aux électeurs de reconstruire l'économie "du haut jusqu'en bas", sur la base de règles identiques pour tous les citoyens. Avec beaucoup d'optimisme, affirmant que l'Amérique commençait à aller de mieux en mieux, Barack Obama a déclaré vouloir "présenter les plans d'une économie construite pour durer, où ceux qui travaillent dur en touchent les dividendes, où la responsabilité est récompensée". Et  dans son viseur, les élus républicains, aujourd'hui en majorité au Congrès, qu'il a mis en garde hier en promettant "de combattre l'obstruction par l'action".

Le premier axe du président Obama version 2012, c'est la fiscalité, "nous pouvons soit nous contenter d'un pays où un nombre de plus en plus faible de gens s'en sortent bien, pendant qu'une part croissante d'américains s'en sort tout juste, ou nous pouvons rétablir une économie où tout le monde a une chance, où tout le monde fait son dû, et où tout le monde joue selon les mêmes règles". Les propositions du futur candidat démocrate sont donc les suivantes : instaurer un taux de 30% minimum d'imposition pour les millionnaires ainsi qu'une révision du code des impôts pour inciter les entreprises à produire davantage sur le sol américain.

Barck Obama veut également agir sur la concurrence économique avec la Chine, en combattant notamment le piratage et la concurrence déloyale, en faisant disparaitre des avantages fiscaux ou en proposant des crédits d'impôt







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb