Paris (75) Economie

La capitale toujours aussi attractive pour les grandes marques internationales

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

Eduard Díaz i Puig - flickr

Le nombre de nouvelles boutiques à Paris a encore bondi de 10% en un an. Les grandes avenues parisiennes attirent toujours les marques de luxe, notamment les enseignes internationales.

Paris reste la capitale du shopping. En 2013, le nombre de nouvelles enseignes a enregistré une hausse de 9,2% par rapport à 2012. Une augmentation stimulée par l’installation de boutiques de luxe et notamment internationales.

Tourisme de luxe

Si Paris attire autant les luxueuses marques, c’est surtout en raison du nombre toujours aussi élevé de touristes étrangers dans la capitale. Et notamment, les Chinois. En 2014, ces derniers devraient être 1,8 million à visiter Paris. Ils seront 4 millions en 2020. Des touristes asiatiques particulièrement dépensiers : 5400 euros par voyage en moyenne dont 40% dans le shopping ! Si bien que le nombre de boutiques de luxe a triplé entre 2012 et 2013. La plupart s’installant sur les artères les plus prestigieuses de la capitale comme les Champs-Elysées, rue de la Paix ou encore le boulevard des Capucines.

Boutiques internationales

Un marché qui n’a pas échappé aux enseignes internationales. En 2011, seuls 11 pays étaient représentés par des marques à Paris. En 2013, ils sont 21. Ainsi, une boutique de la marque chinoise de chaussure de luxe Stella Luna a fleuri boulevard Saint-Germain pour la première fois en Europe. La marque de chaussure bosniaque Gordana Dimitrijevic s’est installé rue de Seine et l’horloger japonais G-Schock de la marque Casio a posé ses valises dans le 4ème arrondissement. Les marques américaines restent toutefois les plus présentes (8% des nouvelles ouvertures), devant les anglaises (6,8%) et les italiennes (6,3%).

Hausse des loyers « prime »

Conséquence directe de cet attrait : les prix des loyers « plains-pieds » flambent. Il faut compter 18 000 euros/m²/an sur les Champs-Elysées (+12,5%) pour ces loyers les plus élevés de la Ville appelés « prime ». Et plus de 10 000 euros/m²/an sur des artères comme la rue du Faubourg Saint-Antoine, la rue Saint-Honoré ou la rue Montaigne. Enfin, le nombre élevé de touristes a poussé les enseignes de restauration rapide à s’installer à Paris. C’est le cas pour le Britannique Prêt-à-manger qui a ouvert un troisième flagship et en prévoit un quatrième pour l’année prochaine ou encore l’Américain Bruegger’s Bagels qui vient d’ouvrir Rue de Rennes.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb