France Economie

Publicis et Omnicom fusionnent, la CGT s'inquiète

Publié le  Par Gaspar S.

image article

Maurice Lévy - World Economic Forum - flickr

Le groupe français Publicis, numéro trois mondial de la publicité, et l'américain Omnicom, numéro deux, ont annoncé, le 28 juillet, leur fusion, donnant naissance au plus grand groupe du marché. La CGT craint de futurs plans sociaux.

Publicis Omnicom Groupe. C'est le nom donné au nouveau géant de la publicité dont la création a été annoncée ce dimanche lors d'une conférence de presse tenue par les deux patrons des sociétés concernées. Maurice Lévy, pour Publicis, et John Wren, d'Omnicom, ont expliqué que le capital sera partagé à 50-50 entre les actionnaires des deux sociétés, sera coté sur les bourses de Paris et New York, et codirigé par les patrons des deux entreprises. Les deux parties entendent finaliser l'accord en 2014.

 

«Ce moment s'annonce historique et extrêmement important pour l'histoire des deux groupes et de la publicité», et «je suis extrêmement heureux de cette opération qui va donner naissance au premier groupe mondial», a lancé, sans ambages, Maurice Lévy. «[Grâce à] cette fusion entre égaux (...), nous sommes partis pour faire un grand succès», a-t-il ajouté.

 

Selon lui, Publicis Omnicom Groupe va constituer «une nouvelle compagnie pour le monde d'aujourd'hui et le monde de demain». Pour sa part, John Wren a affirmé que son groupe et celui de Maurice Lévy allait «travailler mieux et plus vite, et au plus près» des attentes des clients.

 

Selon la CGT, syndicat le plus important au sein de Publicis, cette fusion est «déraisonnable». « Cette méga-opération, aussi séduisante soit-elle, cache avant tout une méga-opération financière plutôt qu'une fusion pertinente et complémentaire», assure l'organisation dans un communiqué. La CGT estime que l'opération va «générer pour les salariés des licenciements, des restructurations, des harmonisations par le bas des statuts ou des accords»

 

Le syndicat en appelle donc à «une intervention du gouvernement et des autorités de la concurrence pour éviter toute situation de monopole en France et outre-Atlantique, et une intervention des salariés concernés pour construire une mobilisation face aux mauvais coups qui vont arriver».







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb