Paris (75) Pratique

Paris : du revêtement anti-bruit posé sur le périphérique Nord

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

magic monkey - flickr

Désireuse d’améliorer la qualité de vie des habitants près du périphérique, la mairie de Paris a débuté dans la nuit du 30 juin au 1er juillet des travaux pour poser un revêtement anti-bruit.

Les oreilles des voisins du périphérique Nord vont bientôt être préservées. Depuis la nuit du 30 juin au 1er juillet, la ville de Paris a entamé des travaux pour installer un revêtement anti-bruit entre la Porte de Clignancourt et le Porte des Poissonniers, sur une longueur de 560 mètres. Le chantier, qui durera jusqu’au 4 juillet, doit permettre une diminution du bruit ressenti du trafic routier.

Des expériences fructueuses

En 2012, ce revêtement a été testé au niveau de la Porte de Vincennes et les mesures réalisées par Bruitparif, l’Observatoire du bruit en Ile-de-France, ont permis de montrer une diminution de 7 décibels dans les habitations alentours. Le bruit ressenti du trafic routier a ainsi « été divisé par cinq », selon la mairie.
 

S’appuyant sur ce bilan, la municipalité avait, depuis, étendu le dispositif à plusieurs tronçons du périphérique parisien, là où se concentre des habitations : 4 au Nord, entre la Porte de d’Orléans et Quai d’Ivry, 3 à l’Est entre Porte de Saint-Mandé et le Pré-Saint-Gervais et 1 à l’Ouest au niveau de la Porte des Ternes. Au total, 11% du périphérique en est pour le moment équipé. Les travaux entamés hier vont munir le premier tronçon du périphérique Nord.

Améliorer la qualité de vie

Ce dispositif entre dans le cadre de la politique de réduction du bruit de circulation sur le périphérique. Dans ce but, la mairie a déjà fait passer la vitesse maximum autorisée de 80 à 70 km/h en janvier 2014. Durant la campagne pour les municipales, Anne Hidalgo avait fait part de son intention d’améliorer la qualité de vie des habitants près du périphérique pour « effacer cette frontière qu’est le périphérique ». Pour cela, elle préconisait également de transformer l’axe périurbain en « arc de l’innovation ». Elle souhaitait ainsi y faire venir des universités, des logements, des pépinières d’entreprises et développer les activités commerciales.
 

De son côté, sa rivale UMP Nathalie Koscisusko-Morizet avait fait part de son souhait de créer de nouveaux quartiers entre Paris et sa banlieue, notamment grâce à un enfouissement total du périphérique. Une proposition jugée « irréalisable » par la municipalité.
 

Les travaux seront effectués entre 21h30 et 6h en raison d’une moindre circulation. Certaines parties du périphérique seront fermées à la circulation, occasionnant une déviation de la circulation vers les boulevards des Maréchaux :
 

- Nuit du 30 juin au 1er juillet : Périphérique intérieur des Portes d’Asnières à la Chapelle

- Nuit du 1er au 2 juillet : Périphérique extérieur des Portes de Pantin à Maillot

- Nuit du 2 au 3 juillet : Périphérique intérieur des Portes Dauphine aux Lilas

- Nuit du 3 au 4 juillet : Périphérique extérieur des Portes de la Villette à Saint-Ouen.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb