Paris (75) Pratique

Lille, Reims, Bruxelles, arrêtent les vélos Gobee.bike

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

La société qui exploite les Gobee.bike à Lille (Nord) baisse les bras. Les 200 vélos proposés en location seront retirés à cause du vandalisme. Même schéma à Reims (Marne) et Bruxelles (Belgique).

Depuis ce mardi 9 décembre, aucun Gobee.bike en circulation à Lille. La puissante métropole du Nord avait laissé s'installer ce système de location de vélos sans borne en octobre 2017. Depuis, le parc de vélos a diminué. Ils sont vandalisés, "privatisés", volés.


Il a suffi de deux mois, révèle le quotidien local La Voix du Nord. La société a tenté en décembre d'instaurer un périmètre d'utilisation. En vain. Comm on le voit sur cette photo signée Baziz Chibane, les vandales ont gagné...


Le même jour, la société Gobee.bikeannonçait qu'elle renonçait à Bruxelles (Belgique) et à Reims (Marne). Même schéma : les réparations aux vélos vandalisés coûtent trop cher. La Libre Belgique relève, pour Bruxelles, dans le communiqué : « Les dégâts causés à notre flotte ont atteint des limites que nous ne pouvons plus surmonter. » Pour l'instant, pas d'annonce sur Paris où la situation n'est pas non plus excellente. En témoignent les photos sur Twitter.


Un vélo Gobee.bike dans le lac Inférieur du bois de Boulogne (photo David Sharp).

 






Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (2)

avatar

A nnie

15/01/2018 15:49

Bonjour pour la première fois vélo vert sur le trottoir abandonnée que faire

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

15/01/2018 15:49

Bonjour pour la première fois vélo vert sur le trottoir abandonnée que faire

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Poulbot

20/01/2018 18:28

tout ces vélocipèdes abandonner n'importe comment sur les trottoirs parisiens , sont une gène pour les piétons qui doivent soit les contourner, soit les déplacer pour passer. Il serait temps que la municipalité mette les pieds dans le plat que réglementer tout cela.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

20/01/2018 18:28

tout ces vélocipèdes abandonner n'importe comment sur les trottoirs parisiens , sont une gène pour les piétons qui doivent soit les contourner, soit les déplacer pour passer. Il serait temps que la municipalité mette les pieds dans le plat que réglementer tout cela.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb