Seine-Saint-Denis (93) Paris (75) Pratique

Perturbations sur les RER A et B, témoignage d’un usager

Publié le  Par Florie Valsot

image article

Metropolitan

Nous sommes allés à la rencontre d’une habituée de la ligne A (s’arrêtant à Bussy-Saint-Georges), Pauline C nous raconte ses galères quotidiennes.

Que pensez-vous du trafic de la ligne A, rencontrez-vous beaucoup de problèmes ?

Cette ligne, très utilisée, rencontre souvent des problèmes. Résidente à Marne-le-Vallée, à deux arrêts du terminus, la ligne est constamment bondée. Le matin quand on prend le RER, à partir de 2 arrêts il y a déjà foule, on ne peut même pas s’assoir. En plus de ça, on nous fait voyager dans des trains simples, au lieu de privilégier ceux à deux étages. Et en général, à l’heure de pointe, il circule beaucoup plus de trains simples que de duplex. Tout le monde s’entasse et si tu n’habites pas à deux ou trois stations, tu sais que tu vas passer le trajet debout. Et le soir c’est encore pire ! C’est inadmissible !

Il y a très souvent des problèmes (fermetures des portes, etc.) ; hier soir, par exemple, il m’a fallu 2h05 pour rentrer et pour faire un trajet où, en temps normal, je mets 40 minutes pour arriver à destination (Paris / Bussy). Il y avait un problème entre Auber et Nation, le trafic a été interrompu. Mais 2h, pour rentrer chez soi, ça devient atroce d’autant plus que tout le monde s’entasse et qu’il n’y a pas trop de gestion au niveau du trafic !

 

On ne vous dit pas ce qu’il se passe ?

En général si, on nous le dit, mais les gens ont un manque de savoir-vivre. Ils poussent tout le monde… Il y a peut-être un manque d’information en général. Oui, il y a des grèves et c’est un droit, mais les usagers en ont assez de payer des sommes trop importantes sans pouvoir bénéficier d’un trafic sans encombrement. Pour ma part, je paye 100 euros d’abonnement mensuel de la zone 1 à 5, pour un service qui n’est pas forcément excellent, sans compter la dégradation des trains, ce qui est dû également au manque de savoir-vivre des voyageurs ! Ce que je reproche surtout, c’est qu’il y a beaucoup trop d’usagers sur le  trafic et pas assez de trains. La RATP n’arrive pas à gérer le trafic sur la branche Marne-la-Vallée / Paris.

 

Selon vous, que faudrait-il faire pour pallier à ce problème ?

Apparemment il y aurait un projet de nouveaux trains qui optimiserait les problèmes de la ligne (plus de places…) et ce ne serait pas avant fin 2011 ; de plus, on ne sait pas encore si ça va vraiment être utile. Je pense qu’il faudrait plus de trains. Le matin, il y a en a toutes les 5 minutes et le soir toutes les 7 / 8 minutes. Il faudrait peut-être faire sauter des arrêts. Il est clair qu’en général, j’essaye de monter dans un train qui ne va pas jusqu’au terminus de Marne-la-Vallée / Chessy parce les usagers montent plus souvent en gare de Bussy-Saint-Georges et Val-d’Europe. Etant donné que ces 2 arrêts sont en fin de ligne, les rames sont totalement remplies. Le soir, c’est environ 70 % des personnes qui descendent en gare de Bussy-Saint-Georges, ce qui fait que l’espace est trop encombré. J’ai remarqué que tous les matins le train prend 1 ou 2 minutes de retard, ce qui décale toute la tranche horaire. Des trains sont annulés parfois. C’est sûrement une mauvaise gestion de la part de la RATP, mais je ne sais pas d’où vient ce souci de trafic… Mais, le problème c’est que les gens ne font pas la part des choses non plus, certains bloquent les portes et du coup cela en engendre d’autres qui viennent s’ajouter aux incidents de trafic. Les usagers en subissent les conséquences et les employés ne sont pas en bonnes conditions de travail.

Bref, il faudrait qu’on mette en circulation plus de trains et surtout des duplex pour accueillir suffisamment de personnes, mais mieux installés et aussi essayer de sensibiliser les gens sur le savoir-vivre, « le savoir-voyager ».

 

Faudrait-il renforcer la sécurité, du moins, voir plus d’agents de la RATP sur les lieux pour gérer le flux ?

Oui, par exemple pour hier, cela aurait peut-être été efficace pour gérer le trafic parce qu’il y avait trop de monde, c’était la cohue. On était totalement compressé, tout le monde avait chaud et dégoulinait de sueur, ce qui n’est pas le plus agréable quand on sort d’une journée éreintante de travail ! C’en est à un point ou on serait susceptible de faire un malaise parce qu’on ne peut plus respirer tellement nous sommes collés les uns contre les autres. Du coup, le stress monte, les gens sont énervés en plus d’être fatigués.

 

 

Quelle est votre situation en période de grève ?

Quand il devient trop difficile de se déplacer, je prends ma journée et je travaille chez moi, car je travaille dans le Web. Mais il est vrai qu’on ne peut pas tous le faire. Par exemple, un ami à moi a dû prendre une journée de congé sans solde pour ne pas empiéter sur ses réels congés, parce que son patron se moquait totalement des problèmes de transport. Le taxi coûte trop cher et il est évident qu’on ne peut pas tous posséder le luxe de se payer ce genre de solution. Pour la voiture, c’est pareil ! Se garer à Paris est impossible, et tout le monde n’a pas son permis.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb