Paris (75) Pratique

Foire de Paris : On sait pourquoi on vient

Publié le  Par Nina G.

image article

NinaG.

Pour sa 109e édition, la Foire de Paris a comme thème "Encore plus Oh!". En promettant toujours plus d'innovations, elle aspire à attirer un grand nombre de visiteurs, qu'ils soient simplement curieux ou déterminés à l'achat.


Le billet d'entrée coûte douze euros. D'aucuns coupent la file, possédant une invitation remise par un exposant. Les organisateurs, en guerre contre la revente au marché noir de billets d'entrée, veillent. Pourtant, ces billets prolifèrent dès que l'on prend le tramway qui amène à la Porte de Versailles. Les visiteurs rencontrés dans la file d'attente ont déjà en tête ce qu'ils veulent acheter et le montant à ne pas dépasser. "On sait pourquoi on vient", confie Marco, 34 ans. 

Pourtant, en ce mardi 7 mai, les exposants trouvent qu'il n'y a pas foule à la foire. Un manque d'affluence qu'ils imputent à la crise. Les négociants attendent avec impatience les jours fériés synonyme d'affluence.

 
La Foire de Paris est aussi l'occasion de passer du temps en famille. Quelques spectacles sont organisés à l'image du concert du "airband" Airnadette attendu mercredi 8 mai.
Ce matin du 7 mai, au milieu des différents pavillons, sur la scène centrale de la foire, un spectacle est improvisé avec des spectateurs sur fond de musique créole. Des intervenantes apprennent les pas rudimentaires du zouk et de la samba. (PHOTO) Anna, 8 ans, s'exclame enthousiaste : "J'aime beaucoup danser. C'était trop bien."
 

Les visiteurs : entre simple curiosité et propension à acheter

 
Malgré le pessimisme des exposants, des milliers de visiteurs se sont déjà pressés à la Porte de Versailles. Le public qui afflue est double, il y a ceux qui viennent par curiosité et  prévoient des achats limités et ceux qui sont déterminés à acheter en conséquence. 
 
 
Les premiers viennent plutôt en famille et se ruent sur le pavillon du divertissement et de l'artisanat d'art.
 
Maryse, 40 ans, accompagnée de sa fille recherche des bijoux ethniques et ne compte pas dépenser plus de 50 euros. José, 66 ans, philatéliste, cherche à agrandir sa collection et ainsi faire partager sa passion avec ses petits-enfants. Son budget maximal est de 700 euros. 
 
 
Les autres visiteurs se précipitent dans le pavillon dédié à l'habitat et à l'ameublement. Un des pavillons est entièrement réservé au salon, des marques haut de gamme jalonnent le parcours du visiteur tel Roche Bobois. Le responsable de la section estime que ce sont en majorité des couples trentenaires voire quarantenaires qui dépensent le plus. Le panier d'achat moyen atteint 5000 euros, soit bien plus que la moyenne sur la Foire (740 euros).
Corinne et Jean-Charles, un couple de cadres quarantenaires, sont assis sur un canapé en cuir à côté d'une vendeuse qui leur propose de réaménager leur salon. Ils vont signer un chèque d'un montant de 8 000 euros. A la Foire de Paris, les prix peuvent donc s'envoler. 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb