Paris (75) Sport

PSG : un nul et des enseignements

Publié le  Par Raphaël Didio

image article

Christian Gavelle - PSG

Le PSG a concédé le nul hier soir au stade de la Mosson à Montpellier (1-1). Un résultat logique au vue de la première période, mais aussi dû à la phase de rodage du groupe parisien. La première journée débutée, quels enseignements peut-on tirer de cette première rencontre ? Analyse.

Avouons-le : ce nul à la Mosson est un bon résultat pour le PSG. Piégés d’entrée de jeu sur un but de Cabella (et une faute non sifflée au départ de l’action sur Zlatan Ibrahimovic), les Parisiens ont su retrouver leur allant en seconde période. Un scénario bien trop connu désormais de la part des joueurs, déjà coutumiers du fait avec Carlo Ancelotti. Un but de Maxwell à l'heure de jeu – déjà buteur l’an passé sur ce même terrain – a permis au PSG de revenir à la maison avec un point satisfaisant, face à une équipe montpelliéraine accrocheuse.

 

Pour son premier match en L1 avec Paris, Laurent Blanc est resté dans la lignée de son prédécesseur. On avait déjà pu l’entrevoir durant la préparation mais aussi le trophée des champions. Le schéma tactique (4-4-2) est reconduit, les joueurs alignés sont sensiblement les mêmes et aucune recrue n’était titulaire (Cavani, Marquinhos et Digne). Pastore était bien dans son couloir gauche, Lavezzi sur le front de l’attaque avec Ibrahimovic, tandis que Verratti a pris place dans l’entrejeu, en substitution de Motta, blessé à un mollet.

 

Mais l'attraction de la soirée était bien évidemment Edinson Cavani. Rentré à 20mn de la fin en lieu et place de Lavezzi, l’Uruguayen aurait pu s’illustrer dès son premier ballon. Une belle tête qui partait petit filet mais détournée au dernier moment par un ancien parisien, Siaka Tiéné. Difficile pour le moment d’entrevoir une certaine complicité avec Ibrahimovic. Les deux joueurs sont loin d’être à 100%, tout comme d’autres qui semblaient parfois sur les rotules (Matuidi, Lucas, Lavezzi). Mais à peine deux semaines après sa reprise de l'entraînement, la condition physique d'"El Matador" augure déjà de bonnes choses.

 

Quelle onze pour le PSG ?

 

Laurent Blanc connaît désormais mieux  son groupe. Il sait aussi sur quels joueurs il comptera pour la saison à venir. A commencer par la charnière centrale. Alex devrait bien être titulaire aux côtés de Thiago Silva, reléguant ainsi Mamadou Sakho et Marquinhos sur le banc, sans trop savoir si le Français sera numéro 3 ou 4 dans la hiérarchie. A droite, Christophe Jallet sort de deux rencontres très décevantes et Grégory van der Wiel pourrait profiter de la situation. A gauche, Maxwell sera normalement titulaire, mais le jeune Lucas Digne (19 ans), recruté pour être sa doublure, promet d'être un adversaire de choix pour le Brésilien. Le champion du monde U20 compte bien gagner sa place dès cette saison.

 

Au milieu, la situation semble plus claire aussi. A la récupération, Blaise Matuidi et Thiago Motta partent avec une longueur d’avance. Très décevant hier soir, Marco Verratti a encore beaucoup à apprendre pour prétendre à une place de titulaire. A droite, Lucas semble indéboulonnable malgré de cruels manques de lucidité. A gauche, Pastore et Lavezzi vont batailler. L’arrivée de Cavani a forcément bouleversé le onze de départ et Ezequiel Lavezzi pourrait en payer les frais. N’oublions pas Jérémy Ménez dont le retour est prévu courant septembre et qui pourra être utilisé à droite comme à gauche ou encore devant. Enfin, il sera difficile pour le jeune Kingsley Coman (17 ans) de se faire une place et un prêt pourrait être envisagé.

 

Devant, la situation est beaucoup plus simple et claire. Kévin Gameiro parti, seuls Zlatan Ibrahimovic, Edinson Cavani et le jeune Hervin Ongenda font office de vrais buteurs. Les deux premiers seront associés en pointe, avec Ibra dans une position plus reculée. En cas d’absence, Ongenda pourrait donc occuper le poste, mais aussi Lavezzi et Ménez. Pastore peut également retrouver son poste de numéro 10 si d’aventure le schéma se modelait avec une seule pointe. Quant aux doutes formulés à l'égard de Laurent Blanc, ce dernier va devoir rapidement comprendre comment gérer un groupe avec d'aussi bons joueurs et d'aussi fortes personnalités.

Equipe type possible : Sirigu - van der Wiel, Alex, Silva (cap.), Maxwell - Matuidi, Motta - Lucas, Pastore - Ibrahimovic, Cavani







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb