Paris (75) Sport

Le mercato du PSG menacé par l’UEFA

Publié le  Par Un Contributeur

image article

Flickr PSGvkontakte

L’UEFA, via son Fair-Play Financier, pourrait contraindre le Paris Saint-Germain à revoir ses objectifs à la baisse en vue de la saison prochaine, du moins sur la scène européenne. Les explications.

Alors que la fin de saison se profile et que le PSG est en passe de remporter son deuxième titre consécutif de champion de France – le quatrième de son histoire -, le club parisien voit son horizon s’assombrir en vue de la saison prochaine. Désireux d’atteindre les sommets européens avec le club parisien, les dirigeants Qatariens devront sans doute revoir leurs objectifs à la baisse pour la saison prochaine comme l’annonce Le Parisien dans son édition du jour.

La raison est connue depuis plusieurs mois désormais : un conflit oppose le PSG et l’UEFA sur un contrat d’image portant à 200 millions d’euros annuel entre QTA, l’office du tourisme du Qatar, et le club de la capitale. Un contrat supposé promouvoir le tourisme au Qatar mais jugé très largement au-dessus de sa valeur par l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC).

Cette dernière doit publier au début du mois de mai la liste des clubs qui ne seront pas sanctionnés en vue du Fair-Play Financier, et ceux qui passeront par l’étape de la chambre de jugement pour sanction, comme le PSG très vraisemblablement. C’est tout un panel de sanctions dont dispose l’UEFA, allant de la simple mise en garde au retrait d’un titre ou encore à l’exclusion des compétitions européennes. Le verdict final tombera à la mi-juin.
 

Le mercato parisien en danger


Mais comme le révèle le quotidien parisien, l'ICFC pense à sanctionner le club parisien en imposant une « restriction du nombre de joueurs qu'un club peut inscrire pour participer aux compétitions de l'UEFA, y compris la limitation financière des coûts globaux des prestations en faveur du personnel pour les joueurs inscrits sur la liste A aux fins des compétitions de l'UEFA. » En clair, le club du PSG devra composer avec une limitation salariale au moment d’inscrire ses joueurs en C1, mais pourrait ne pas y inscrire du tout ses nouvelles recrues.

Ce qui ne présage rien de bon pour le PSG, c’est que l’UEFA pourrait faire valoir un point de son règlement, à savoir que son propriétaire (le Qatar) détient des liens avec QTA, ce qui l’obligerait à revoir son contrat largement à la baisse. Le résultat serait alors calqué sur les prix du marché, donc la valeur du contrat largement dépréciée, et la limite des 45 M€ de pertes prévues, pour l’exercice en cours et le suivant, largement dépassée.

Le PSG, qui aimerait asseoir sa réputation grandissante en Europe, ne pourrait donc pas faire de folies sur le marché des transferts l’été prochain. Exit donc des joueurs comme Paul Pogba ou Eden Hazard, régulièrement cités comme étant les priorités du club parisien. Pour remédier à d’éventuelles sanctions de ce type, le PSG pourra toujours saisir le TAS (Tribunal arbitral du sport) ou les tribunaux civils. Mais le temps du verdict, la considérable perte de temps dans un mercato encore un peu plus nerveux chaque saison pourrait coûter très cher.


 

Par Raphaël Didio







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb