France Sport

Tour de France 2013 (2/3) : qui seront les ''outsiders'' ?

Publié le  Par Gaspar S.

image article

lamazone - flickr

La centième édition de la Grande Boucle débute ce samedi 29 juin. Les organisateurs ont concocté un parcours spectaculaire, uniquement en France. Deuxième partie de notre dossier en trois épisodes : ces coureurs qui, dans l'ombre des favoris, vont vouloir jouer les trouble-fête.

A lire dans notre dossier : Quelles seront les étapes clefs ? et Froome et Contador, grands favoris.

 

Joaquim «Purito» Rodriguez, de retour sur le Tour

 

Ce coureur de 34 ans est mal connu du public français. Et pour cause : le catalan ne compte qu'une seule participation dans le Tour. Elle s'est soldée par une honorable septième place, c'était en 2007. Depuis, Purito a toujours été très en verve... dans le Giro et la Vuelta : des grandes courses à étapes à sa portée. Mais le Tour de France, c'est encore autre chose. Rodriguez est un puncher qui grimpe bien. Cependant, ce profil de coureur est rarement récompensé sur le Tour puisque l'expérience montre qu'un bon niveau en contre-la-montre est essentiel pour empoigner la tunique jaune... Joaquim Rodriguez ne manque pas d'un certain caractère puisque son surnom – qui signifie petit cigare – rend hommage à un pari tenu devant ses coéquipiers de la Once. Alors tout jeune coureur, Joaquim avait fumé un petit puro – plutôt déconseillé pour la santé des coureurs pendant un repas d'équipe sous les yeux de Manolo Saiz, célèbre directeur sportif. Le sympathique sobriquet est resté depuis lors.

 

Jurgen Van den Broeck, le flamand qui aimait la Grande Boucle

 

VDB peut-il ramener le maillot jaune au plat pays qui est le sien ? En tout cas, le dernier succès d'un Belge sur la Grande Boucle commence à dater. C'était il y a 37 ans, grâce au bon coup de pédale de ce grand grimpeur qu'était Van Impe. Pour l'heure, Van den Broeck a souvent fini au pied du podium (quatrième en 2010 et 2012). Au pays des grandes classiques du Nord, le profil de ce coureur, qui a fait des longues courses à étapes sa spécialité, détonne. Lorsqu'arrivent les hauts sommets, il accompagne toujours les favoris. Mais, ces dernières années, on a rarement vu le flamand prendre la course à son compte dans le Tour par manque d'ambition. VDB a déjà fait savoir qu'il ne visait pas la première marche du podium cette année. Ceci explique peut-être cela.

 

Ryder Hesjedal, éviter la poisse

 

À 32 ans, le Canadien devrait arriver sur le Tour au sommet de sa forme. Malheureusement, l'ancien VTTiste a chuté début juin dans le Tour de Suisse et on ignore s'il sera parfaitement remis en juillet. Lors du Giro, victime d'un virus, Hesjedal avait également dû abandonner. Sale année pour le leader de la Garmin. L'encadrement de l'équipe américaine a cependant bon espoir de réussir «des coups» dans ce Tour de France. Ryder Hesjedal devra donc rester attentif pour éviter les pépins : l'an dernier il avait chuté lors de la sixième étape et avait dû abandonner dans la soirée... Mais attention, s'il ne croise pas quelque chat noir sur sa route, le bûcheron pourrait surprendre car on lui connaît peu de points faibles. En 2012, il avait remporté le Tour d'Italie. Cette année, il peut donner un lendemain à cette première victoire dans un grand tour.

 

Thomas Voeckler, au service de Pierre Rolland

 

Parisdépêches le sait bien. Citer le réunionnais parmi les outsiders de ce Tour relève du vœux pieux. Mais le souvenir des exploits de Ti-Blanc dans le Tour 2011 est si fort que le coureur d'Europcar méritait bien cet hommage. Car le Tour 2011 – son Tour – c'est un peu le France 98 des amoureux de la petite reine. Qui n'a pas en mémoire le visage grimaçant de Thomas allant chercher la roue du grand Contador pour défendre son maillot jaune dans le col du Télégraphe, à 92 kilomètres (!) de l'arrivée ? Et puis, l'an passé le puncheur au grand cœur a remporté le maillot à poids avec un panache étonnant. Europcar pourra aussi – et surtout – compter sur Pierre Rolland, le leader, pour montrer le maillot en haute montagne. Même si le sympathique grimpeur du Loiret est encore un peu tendre, il n'est pas inopportun de rappeler qu'il a déjà fini deux fois dans les dix premiers du Tour... et remporté l'étape de l'Alpe d'Huez, dans ce fameux Tour 2011, devant un certain Contador.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb