France Sport

Fair-play financier : Platini ne fait pas confiance au PSG

Publié le  Par Un Contributeur

image article

Flickr - Kancelaria Prezesa

Dans un entretien accordé au Parisien/Aujourd'hui en France, Michel Platini a passé en revue son actualité et notamment celle du PSG, dans le collimateur de l'UEFA concernant le fair-play financier.

Michel Platini est de passage cette semaine à Paris, où il participera demain au comité de pilotage de l'Euro 2016 aux côtés de la nouvelle ministre des Sports, Najat Vallaud-Belkacem. L'ancien Ballon d'Or en a aussi profité pour se rendre dans les locaux du Parisien/Aujourd'hui en France où il a livré une interview exclusive. Dans celle-ci, il n'a pas hésité à taper du doigt les dirigeants du Paris Saint-Germain en sa qualité de président de l'UEFA, où il avoue n'être « pas sûr du tout que le PSG respecte le fair-play financier ».

« Disons simplement que le modèle économique du PSG est particulier et atypique, s'amuse-t-il. Ce contrat d'image avec QTA, l'office du tourisme qatarien, est innovant, c'est le moins qu'on puisse dire (NDLR : il rapporte environ 200 M€ par an et constitue près de 50 % du budget du PSG).  Mais est-il valable ? Le montant du contrat est-il correct ? Ce sont autant de questions que les experts doivent trancher. »
 

Platini pas tendre avec Frédéric Thiriez

Pourtant, en France, la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG) semble ne pas remettre en question le mode de financement du club parisien dirigé par Qatar Sport Investments (QSI). Pour Michel Platini, la faute en revient à Frédéric Thiriez, le président de la LFP. « En France, tant que tu payes et que tu ne fais pas de déficit, c'est bon, tu peux jouer, souligne-t-il. Frédéric Thiriez a pourtant annoncé qu'il soutenait l'idée du fair-play financier. Mais à ce jour, il ne l'a pas fait appliquer au niveau national. Pour quelle raison ? Entre-temps, le Qatar est arrivé au PSG et peut-être que cela les embêtait un peu... »

Reste désormais à connaître le jugement de l'instance de contrôle financier des clubs (ICFC), chargé par l'UEFA de mettre en application le fair-play financier, et qui se prononcera début mai. Une chose est sûre : le PSG ne sera pas exclu de la compétition européenne. C'est, du moins, ce qu'a fait comprendre Michel Platini « Il y aura des choses dures mais pas d'exclusions des compétitions européennes. », a-t-il ainsi déclaré en parlant de l'ensemble des 76 clubs visés par l'ICFC.  Mais la palette des sanctions reste large.

Pour connaître les risques encourus par le PSG : Le mercato du PSG menacé par l’UEFA


Par Raphaël Didio







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb