Faits divers Paris (75)

Le piège se referme sur Tariq Ramadan

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

L'islamologue Tariq Ramadan aurait admis une relation extra-conjugale avec une des femmes qui l'accusent de viol. Il échappe à la mise en examen, mais il ne pourra plus donner de leçon de morale.

Le piège s'est refermé sur Tariq Ramadan. C'était inévitable. Il y a sans doute contribué lui-même. Pour échapper aux accusations de viol portés par plusieurs femmes, il a dû admettre avoir eu une relation sexuelle consentie avec l'une d'entre elles. Ce qu'a annoncé son avocat, Emmanuel Marsigny, mardi 5 juin à Paris, après une audition de Tariq Ramadan par les juges d'instruction.


Où l'on découvre que le professeur de morale islamique, s'opposant ou confortant la morale républicaine, n'a lui même pas une existence très morale... Difficile de parler de pudeur et de voile, de respect de principes supérieurs à la loi, quand on vit soi-même à l'écart de ses principes. L'islamologue pourra continuer à étudier l'islam, mais comme enseignant, il s'est décrédibilisé. Pas au regard de la loi française. Au regard de la morale religieuse, musulmane donc, qui estime que l'adultère est une faute.


A partir de quoi l'issue du procès compte peu. Que les plaignantes obtiennent sa condamnation pour viol ou qu'il soit innocenté de cette accusation, le mal est fait et les récits apparus jettent une ombre sur l'enseignement du théologien. Quand il sortira de prison, car il sortira de prison, il y aura sans doute moins de monde autour de lui... 
 

Pour y voir clair


Plusieurs articles retracent les circonstances de l'affaire et traitent des cas des quatre plaignantes :

  • Henda Ayari, écrivain, la première à avoir porté plainte, pour un viol le 26 mai 2012 au Crowne Plaza à Paris (mais elle a changé de date et de lieu)
  • "Christelle", handicapée, qui l'acccuse de viol sur personne vulnérable le 9 octobre 2009 au Hilton de Lyon (Rhône)
  • Mounia, ou "Marie" qui l'accuse de neuf viols en 2013-14 (sujet de l'audition d'hier), ancienne escort-girl à Lille (Nord), sans mise en examen cependant...
  • "Brigitte", une plaignante suisse, qui l'accuse de viol en le 28 octobre 2008 à Genève, affaire traitée en Suisse.

On lira le résumé de la journée du mardi 5 juin dans Sud-Ouest (c'est une dépêche AFP). Sur la quatrième plaignante, suisse, un autre article de Sud-Ouest.


Le dossier Ramadan est très bien expliqué dans un excellent article de Cécile Deffontaines du NouvelObs. Les accusations sont détaillées dans un article de L'Internaute.
 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses


articles liés Les articles liés


Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb