Accueil Les billets du mulot



ParisDepeches héberge un mulot véhément et vous propose les billets d'humeur, les coups de gueule et les états d'âme du rongeur masqué.




Hé oh !



"Hé oh la gauche !" ont voulu lancer lundi les défenseurs du hollandisme.
La petite chanson des 7 nains m'est tout de suite revenue en tête : "Hey ho… On rentre du boulot !"
Le problème, c'est que du boulot il en reste beaucoup à faire pour les (plus que 7 !) ministres réunis par Stéphane Le Foll. Et que Marianne n'est pas Blanche Neige : il ne faut pas lui en conter !
Il aurait mieux valu choisir une autre interjection. "Ho hisse et ho !", par exemple. On aurait compris que le gouvernement redouble d'efforts dans la tempête.

Le mulot, pas très enchanté.

publié le  26/04/2016

Macronades




Parce qu'il a l'art des formules, Raffarin a créé les raffarinades.
Un homme politique est en passe de l'imiter. Régulièrement - et presque quotidiennement, au point que l'on pourrait croire que c'est le dicton du jour ! - Emmanuel Macron nous sort une petite phrase. La dernière, dans une interview sur Arte : "La gauche ne me satisfait pas".
Le ministre de l'Économie devrait peut-être s'économiser : ses macronades commencent à être lourdes à digérer. Le chef de l'État et les membres du gouvernement sont au bord de la nausée.
Ou alors, qu'Emmanuel Macron s'expulse lui-même des organes de l'exécutif !

Le mulot

publié le  24/04/2016

Crotte, alors !



J'apprends que le maire de Béziers veut ficher les chiens de sa ville en effectuant des prélèvements ADN sur leurs crottes, pour ensuite verbaliser les maîtres qui n'auraient pas ramassé les déjections de leurs compagnons.
Bientôt, on fera des prélèvements ADN sur les crottes des muridés pour les ficher aussi et mieux les détruire quand ils auront commis le "crime" de manger un peu trop de blé ou de gruyère. Comme si nous n'étions pas déjà suivis à la trace par les félidés de tous poils !
Les bimanes et bipèdes feraient mieux de trouver des solutions pour sérieusement contrôler leurs propres rejets dans la nature.
Je vous le dis comme je le pense : le projet du dénommé Ménard, c'est de la crotte de bique !

Le mulot

publié le  23/04/2016

A genoux

Interrogé, lors de sa visite au musée copte du Caire, sur les mauvais sondages le concernant, François Hollande a ironisé : "Vos prières sont les bienvenues".
Le président de la République penserait-il lui-même qu'il a mis la France à genoux ?

Le mulot, perplexe

publié le  19/04/2016

C'est une plaisanterie ?




Lorsque François Hollande, jeudi soir, a affirmé sur France 2 : "Sur les migrants, avec Madame Merkel, nous avons une position identique", Léa Salamé lui a lancé : "C'est une plaisanterie ?"
Imagine-t-on le général de Gaulle, Pompidou ou d'autres prendre de tels propos en pleine figure, dans une émission télévisée supposée garder une bonne tenue dans le vocabulaire échangé et préserver le respect dû à un président de la République élu par les Français ?
La preuve, si besoin était, que la fonction présidentielle est totalement rabaissée et que les réactions, même si elles sont justifiées sur le fond, peuvent s'habiller désormais d'expressions familières, à la limite de la vulgarité.
Il est vrai que la journaliste franco-libanaise a été interpellée, en février dernier, pour conduite sans permis ni assurance. En l'occurrence, elle devrait repasser son permis d'interviewer et revoir à la baisse son assurance pour que l'impertinence journalistique, toujours souhaitable, ne vire pas à l'inutile et choquante agressivité.

Le mulot

publié le  16/04/2016

Prévisions contraires !






Les dernières prévisions des économistes de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) avaient de quoi me réjouir : "La dynamique de reprise s'est enclenchée en France et l'économie possède des marges de croissance", disent-ils, en annonçant une hausse des créations d'emplois, le retour des investissements dans les entreprises, le prochain rebond de la consommation des ménages…
Et voilà que je découvre, le jour même, le nouveau diagnostic du Fonds monétaire international (FMI) : ses économistes sont encore plus pessimistes qu'avant sur les perspectives de l'économie mondiale. Ils en sont à demander aux États de s'engager dans des grands travaux d'infrastructure, voire de préparer des plans de secours…
Les économies étant toutes interconnectées, on voit mal dans ces conditions comment la France pourrait connaître des jours meilleurs. On comprend surtout à quel point les économistes sont incapables de prévoir le temps qu'il fera. Les météorologues, les vrais, font mieux !

Le mulot, dépité

publié le  13/04/2016

PSG : ma mauvaise frappe

Cela fait quatre ans que je fais la même faute de frappe sur mon clavier d'ordinateur lorsqu'il s'agit du PSG : au lieu d'écrire "Qatar", j'écris "Quart"...

Le mulot, avec ses excuses

publié le  12/04/2016

Lapin Duracell



Jean-Marie Le Pen pense que c'est Nicolas Sarkozy qui remportera la primaire de la droite pour l'élection présidentielle de 2017. "L'animal politique est redoutable. Il est pire que le lapin Duracell. Lui, si on lui enlève les piles, il marche encore !"
Je m'étonne de voir l'ex-président du Front national si admiratif devant l'énergie du président du parti Les Républicains. À y réfléchir, je me demande si Jean-Marie Le Pen ne rêve pas de mettre ses propres piles dans le ventre dudit lapin. Imaginez ! Un super Sarko lepénisé !
Un animal qui serait autrement plus redoutable qu'avec des piles de second choix produites par la firme Marine and Co. Forcément "limited" !

Le mulot, qui s'amuse…

publié le  12/04/2016

L'aveu

Interviewé, pour le journal allemand Bild, par un journaliste qui lui demandait s'il avait cru que son projet de déchéance de la nationalité pour les terroristes (abandonné le 30 mars) serait utile, François Hollande a répondu : "Il était un symbole. Mais ce n'est pas en enlevant la nationalité que l'on peut combattre le terrorisme".
Non seulement le président de la République a mis inutilement en émoi notre monde politique, mais voilà maintenant qu'il rejoint directement le camp de ses propres opposants !
Difficile de faire plus foireux ! François Hollande doit-il s'étonner d'être au plus bas dans les sondages !

Le mulot, en colère

publié le  06/04/2016

Journées



"C'est la journée des femmes !" me suis-je exclamé, tout joyeux, devant ma mulote.
Je pensais qu'elle apprécierait. Pas du tout !
"Cela veut dire que, dans une année, il y a 364 journées des hommes", a-t-elle calculé, l'air sévère, avant de se lancer dans un long discours sur les inégalités entre les deux sexes, sur les discriminations dont les femmes sont victimes, etc.

Le mulot, qui s'apprête à vivre un mardi noir.

publié le  08/03/2016

Placé où ?




L'inénarrable Jean-Vincent Placé, secrétaire d'État chargé de la réforme de l'État et de la Simplification, s'est vu demander au micro de France Info s'il était devenu centriste. "Je crois que je l'ai toujours été, mais peut-être moins assumé", a répondu l'intéressé, avant d'ajouter : "Je suis un réformiste radical, j'assume. Et écologiste."
Pour la simplification, on repassera ! Est-il centriste, réformiste, radical, écologiste ? On ne sait plus très bien ce que ce responsable politique assume véritablement.
Dans le foot, on dirait qu'il a un problème de placement au sein de l'équipe gouvernementale.

Le mulot, que ça ne fait même plus rire…

publié le  07/03/2016

Courbes du chômage

Selon l'Insee (Institut national de la statistique), le taux de chômage en France a baissé de 0,1 point au quatrième trimestre 2015, pour revenir à 10% de la population active en métropole.
Mais ces données sont en décalage avec les chiffres de Pôle emploi qui, eux, ne traduisaient pas alors une semblable amélioration.
Question : pour savoir s'il peut se représenter en 2017, François Hollande va-t-il se référer aux chiffres de l'Insee ou à ceux de Pôle emploi ?

Le mulot, plongé dans un profond doute statistique...

publié le  03/03/2016

Accident domestique

Myriam El Khomri a été hospitalisée ce matin à la suite, rapportait la rumeur, d'un "petit malaise".
Mais François Hollande, lors d'une visite d'entreprise, a rectifié : la ministre du Travail a simplement été victime d'un "accident domestique".
Ma mulote me fait observer que jamais on ne dirait d'un ministre homme qu'il a subi un accident domestique. On préférerait dire qu'il a été victime de surmenage à la tête de son ministère !

Le mulot, qui laisse dire...

publié le  01/03/2016

Les territoires de Baylet





Jean-Michel Baylet n'est pas pour rien ministre de l'Aménagement du territoire !
Il a voulu des locaux à la dimension de ses éminentes responsabilités et exigé que son territoire ministériel reflète son périmètre de compétence. C'est pourquoi il a carrément "déménagé" Emmanuelle Cosse de l'hôtel de Castries (rue de Varennes) qui était occupé depuis 2012 par les ministres du… Logement. L'ex-patronne d'EE-LV a donc dû se replier sur les locaux, rue Saint-Dominique, où logeait le secrétaire d'Etat à la Réforme… territoriale.
Mais rien ne garantit à Emmanuelle Cosse qu'elle va trouver là "l'habitat durable" nommément inscrit dans ses fonctions ministérielles.

Le mulot, rigolard…

publié le  18/02/2016

Le spécialiste



Nicolas Sarkozy vient d'être mis en examen pour financement illégal de campagne électorale. Il l'avait déjà été en juillet 2014 dans l'affaire dite des écoutes. Mediapart a effectué le comptage des dossiers politico-financiers où son nom apparaît à côté des patronymes de trente-deux personnes faisant partie de son entourage. Impressionnant ! Nicolas Sarkozy est le grand spécialiste de la mise en examen et de l'implication directe ou indirecte dans les affaires judiciaires.
Mais le poisson passe toujours entre les mailles du filet et commence même à se transformer en spécialiste du non-lieu. Il lui sera facile, si aucune condamnation n'intervient, de s'ériger en martyr de la justice française.
Ses nombreux adversaires ne devraient donc pas se réjouir trop vite et le juger d'ores et déjà "cramé" pour la présidentielle de 2017.

Le mulot

publié le  17/02/2016

Pleur Pellerin




Elle a pleuré, dit-on, Fleur Pellerin quand elle a appris son éviction du gouvernement. S'il est vrai qu'elle a commis des impairs, cette énarque a stoppé l'hémorragie du budget de la Culture et nombreux sont ceux qui, un peu trop discrets jusque là, affirment regretter son départ.
"Je pense qu'il y a peu de pays qui permettent à une enfant trouvée dans les bidonvilles de Séoul, puis adoptée par une famille modeste française - qui comprend dans sa généalogie des ouvriers et des domestiques - de devenir ministre", a-t-elle dit en passant le témoin à Audrey Azoulay, fille de l'ancien conseiller d'Hassan II André Azoulay, qui est née, elle, avec une cuillère d'argent dans la bouche et qui, semble-t-il, a bénéficié de l'appui d'une certaine… Julie Gayet.
Je ne suis pas sûr que Fleur Pellerin ait pleuré jeudi, mais vendredi, j'en suis certain, elle a filé une claque, républicaine de surcroît, à la nouvelle ministre.

Le mulot

publié le  13/02/2016

Egalité réelle ! ?




Le remaniement ministériel a accouché d'un secrétariat d'état à l'égalité réelle.
Comme beaucoup, j'ai accueilli la nouvelle avec ironie : parce que l'égalité, pourtant inscrite au fronton de notre République, n'était auparavant que virtuelle ! ?
Renseignements pris, ce maroquin attribué à Ericka Bareigts, députée de la Réunion, correspond à une forte revendication des Ultramarins. Depuis de longs mois, le Crefom (Conseil représentatif des Français d'Outre-mer) réclame un meilleur sort pour ces territoires qui souffrent du chômage et de la crise économique bien davantage que la métropole. Le mot "Révolution" apparaît même dans les discours de leurs leaders.
J'ai peur, hélas, que la réalité ne soit pas au rendez-vous de leur rêve. Quant à l'égalité, en tant que telle, elle ne peut, de toute façon, qu'être un idéal jamais atteint !

Le mulot

publié le  12/02/2016

Requins, punaises, ascaris...




Je découvre dans "Charente Libre" que 2015 a été une année record dans le monde pour les attaques de requins : 98 dont 6 mortelles. Le journal régional a l'honnêteté de donner les scores de certaines autres espèces. Pour le nombre de morts par an, le moustique est l'indiscutable champion (725 000) devant le serpent (50 000), le chien (25 000) à cause de la rage, la… punaise (10 000) en raison de la maladie de Chagas, la mouche tsé-tsé (à égalité avec la punaise) et, ne vous endormez pas, l'ascaris (2 500), fameux parasite de l'intestin, que le crocodile (1 000) peine à suivre dans ses marigots…
Ce qui est étonnant, c'est que les bimanes et bipèdes, espèce particulièrement répandue, n'apparaissent pas dans ce palmarès alors qu'ils provoquent des centaines de milliers de morts par an.

Le mulot, atterré dans tous les sens du terme.

publié le  11/02/2016

Papy-boom

Surprenante Amérique !
Côté démocrates, les primaires du New Hampshire ont vu la victoire écrasante de Bernie Sanders (74 ans) sur sa rivale, Hillary Clinton : 60% des voix pour lui contre 39% seulement pour elle.
Ce sont les jeunes qui plébiscitent Bernie. On assiste à un vrai papy-boom !
Alain Juppé en bave d'envie, paraît-il.

Le mulot

publié le  10/02/2016

Pin's et peanuts



Sur France Info, aujourd'hui, Pierre Gattaz a réclamé toute une série de réformes. Sinon, a-t-il affirmé, le taux de chômage atteindra les 13 ou 14% dans notre pays.
La menace est difficile à admettre de la part de quelqu'un qui, après les 33 milliards d'euros versés pour le CICE et le Pacte de responsabilité, arborait sur sa veste un pin's "1 million d'emplois".
Ses emplois, pour l'heure, c'est peanuts !
Je suggère au patron des patrons de s'accrocher un pin's "1 million de réformes". Ce sera plus honnête.

Le mulot

publié le  09/02/2016

Cellules sénescentes




La célèbre revue "Nature" a publié le 3 février les résultats d'une étude menée par des chercheurs américains sur les souris. L'équipe scientifique dit être parvenue à prolonger de 30% l'espérance de vie moyenne de mes chères cousines "en nettoyant leur organisme des cellules sénescentes".
La formulation est jolie et pourrait s'appliquer aux bimanes et bipèdes qui courent d'élection en élection sans souci du temps qui passe : pour prolonger son espérance de vie politique, il faut nettoyer son organisme des cellules sénescentes.
Tout un programme !

Le mulot



publié le  05/02/2016

Ortograf



Voilà qui est plus court et plus simple ! Faisons du Molière :"Couvrez ces lettres que je ne saurais voir" ! Cachons ces "h", transformons ces "ph", oublions ces traits d'union, ces accents circonflexes qui nous obligent à ouvrir le dictionnaire sous la menace de zéros pointés ?
J'espérais que la réforme de 1990 resterait lettre morte, mais j'apprends qu'elle sera au rendez-vous de la prochaine rentrée scolaire. Un nivellement par le bas qui m'effraie. Les mots de France sont une culture et ont une histoire. Nul ne sait où cette fausse révolution s'arrêtera.
En attendant, je ne sais pas comment je vais pouvoir corriger les dictées que je fais faire à mon rejeton.

Le mulot, qui n'aimerait pas que son "t" final soit supprimé d'un trait de plume.

publié le  05/02/2016

Petit père


Un sondage Odoxa, publié hier, nous révèle que 66% des Français sont favorables à la fixation d'un âge maximal pour se présenter à une élection (62 ans pour les députés, précise-t-on).
Et voilà qu'un autre sondage - toujours de Odoxa - diffusé aujourd'hui, nous apprend que la cote de popularité d'Alain Juppé (70 ans) n'en finit pas de monter et que l'ancien premier ministre de Jacques Chirac recueille désormais 45% d'opinions positives auprès de ces mêmes Français.
Ils ne savent plus où ils en sont nos bimanes et bipèdes ! Mais cette apparente contradiction cache peut-être un vœu secret : les Français rêveraient-ils, faute de leaders charismatiques, d'un "petit père du peuple" capable de les protéger, de les rassurer.

Le mulot, en précisant que cette dénomination n'a rien à voir avec un "petit père des peuples" de sinistre mémoire…

publié le  26/01/2016

J'ai changé !




Nicolas Sarkozy s'apprête à sortir un livre. Il nous dira sans doute qu'il a changé. Il l'avait déjà dit en ouverture de sa campagne pour l'élection présidentielle de 2007. Ce qui lui avait réussi. Pourquoi alors ne pas nous refaire le coup du changement, du mea culpa, etc.
Jean-François Copé, corrigeant sur un "divan" télévisuel ses erreurs passées, a voulu aussi nous faire comprendre qu'il avait changé.
Ne leur jetons pas la pierre ! Tous les hommes politiques ou presque nous affirment, au moment où ils sentent que le terrain électoral devient glissant sous leurs pieds, qu'ils ont ou vont changer.
Ce qui ne changera jamais chez eux, c'est leur insatiable appétit pour le pouvoir. Un appétit devenu indigeste pour l'estomac de nombreux Français.

Le mulot

publié le  20/01/2016

Thique et toc...




Inquiet du comportement de Vincent Bolloré après sa mainmise sur Canal +, le CSA l'avait enjoint de créer un comité d'éthique pour garantir l'indépendance éditoriale du groupe de médias.
Surprise (?) : il y a placé plusieurs de ses proches ou des amis d'Alain Minc, l'un de ses conseillers, qui ne passe pas vraiment pour le chevalier blanc de la presse française.
Voilà donc un comité d'éthique journalistique sans… journalistes, y compris de la maison ! Un comité de toc ! La SDJ (société des journalistes) du groupe Canal a de quoi être scandalisée.
Quant au CSA, il prend, encore une fois, une grosse baffe !

Le mulot

publié le  17/01/2016

Promis, juré !



François Fillon assure qu'il quittera la politique s'il échoue à la primaire de la droite et du centre en novembre prochain.
Promis, juré ?
On se souvient d'un certain Nicolas Sarkozy qui avait tenu un semblable discours après sa défaite à la présidentielle de 2012. On voit ce qu'il en est aujourd'hui…
Lionel Jospin, aussi, avait annoncé son retrait de la vie politique après sa défaite au premier tour de la présidentielle de 2002. Cela ne l'a pas empêché plus tard de laisser entendre qu'il serait prêt à se présenter à celle de… 2007, si les socialistes le lui demandaient. Les socialistes ne le lui ont pas demandé ! Lot de consolation : il a été nommé en janvier 2015 membre du Conseil constitutionnel, sur proposition de Claude Bartolone. Le cordon n'a donc pas été vraiment coupé.
Conclusion : s'il est une promesse d'homme politique dont on peut être sûr qu'elle ne sera pas tenue, c'est bien celle-là !

Le mulot, amusé.

publié le  16/01/2016

Vaccins



Le gouvernement se demande comment convaincre la population des bienfaits de la vaccination obligatoire. On observe, en effet, une baisse de la couverture vaccinale dans la plupart des régions françaises. Les scandales des campagnes contre l'hépatite B et la grippe H1N1, ces dernières années, y sont pour beaucoup.
En revanche, les Français sont de plus en plus nombreux à être vaccinés contre les campagnes électorales et les promesses jamais tenues. Le corps politique tout entier ferait bien de chercher comment leur éviter les méfaits d'une telle vaccination. Il ne faudrait surtout pas que, par l'injection continue de désillusions et de rancœurs, elle devienne obligatoire.

Le mulot

publié le  12/01/2016

Commémoratite


C'est le néologisme - un peu difficile à prononcer, je l'admets - qu'il va falloir créer pour définir la nouvelle maladie qui se répand dans la sphère publique. On passe son temps, en France, à commémorer les événements, parfois en plusieurs épisodes dans une même semaine.
C'est ce qu'il arrive avec le souvenir des attentats de janvier 2015. On aboutit à des situations totalement inattendues : rendre hommage aux dessinateurs et journalistes de Charlie hebdo, place de la République, dimanche prochain, avec Johnny Hallyday, tête de Turc des caricaturistes, et les Chœurs de l'Armée, alors que le journal est notoirement antimilitariste, tient de la provocation. Un comble pour ce journal dont c'est l'esprit même !
Mais le principal porteur de cette maladie contagieuse est le président de la République en personne. Il va sauter allègrement de Charlie à François. L'autre François. Ce Mitterrand dont il voudrait suivre les pas. Comme si le seul fait de commémorer pouvait vous faire entrer dans l'histoire. La Grande Histoire.

Le mulot, qui préférerait que Hollande soigne les maux de la France et regarde plutôt vers l'avenir.

publié le  08/01/2016

Inflation mémorielle



Les attentats de janvier 2015 à Paris font recette. Une centaine de livres sont annoncés sur le sujet : témoignages, analyses, récits détaillés. Les chaînes de télé ne seront pas en reste cette semaine : hommages à Charlie, à Bernard Maris, Djihad 2.0, décryptages…
Autant il me semble nécessaire que des commémorations aient lieu, autant je redoute cette inflation qui ne peut qu'accroître le sentiment d'insécurité et attiser les peurs (avec pour corollaire, les rejets ?) dans un pays déjà champion du monde du pessimisme. Il n'y aura pas de catharsis au rendez-vous, mais une excitation à la limite du morbide.

Le mulot, qui se demande combien de livres paraîtront, combien d'émissions seront programmées, à la mi-novembre 2016 !

publié le  04/01/2016

Vinasses



J'apprends qu'à partir du 1er janvier, une mesure venue de Bruxelles permettra l'implantation de vignobles n'importe où en France et la commercialisation de vins produits dans n'importe quelle région.
La terre sacrée des grands crus va ainsi être régulièrement inondée de crues vinassières et le consommateur devra bien lire l'étiquette de la bouteille avant d'en ôter le bouchon. Toutes les tromperies seront possibles.

Le mulot, qui apprécie le cépage breton mais n'est pas près de boire du vin breton. C'est un simple exemple !

publié le  30/12/2015

Dérapages alpins



Pour parer aux conséquences de la douceur exceptionnelle de Noël, la station de Sainte-Foy-Tarentaise, en Savoie, a décidé de faire tomber sur ses pistes, par hélicoptère, 100 tonnes de neige. De la "neige de culture réalisée en novembre et stockée depuis", précise-t-on.
Faut en tenir une sacrée couche pour faire une telle succession de dérapages : transformer des hélicos en nuages, faire pousser de la neige, polluer l'atmosphère et foutre de l'argent en l'air !

Le mulot

publié le  29/12/2015

Eau de Vichy



Je m'apprêtais à fêter dignement Noël en sortant un bordeaux millésimé et voilà que François Hollande et Manuel Valls, soi-disant classés à gauche, m'obligent à boire de la vieille eau de Vichy !
En voulant inscrire la déchéance de nationalité dans la Constitution pour les binationaux nés Français, ils nous renvoient au régime pétainiste qui fit adopter le 22 juillet 1940 une loi sur la dénaturalisation. En furent notamment victimes des… Résistants et leurs familles. Il est vrai que les Résistants étaient alors des "terroristes"…

Le mulot, qui ne digère pas cette eau-là !

publié le  24/12/2015

Rejetés ?




Les sondages, je ne cours pas après, mais celui que vient de réaliser Odoxa pour L'Express, France Inter et la presse régionale m'amuse.
Les quatre personnalités politiques qui susciteraient le plus de rejet dans l'opinion seraient dans l'ordre : Marine Le Pen (56% de rejet), Marion Maréchal-Le Pen (55%), Florian Philippot (51%) et Nicolas Sarkozy (également 51% des Français). Je ne sais quelle conclusion politique en tirer, mais je m'interroge. Si les trois premiers sont à ce point détestables, pourquoi ont-ils obtenu autant de suffrages lors des élections régionales ? D'autre part, il est curieux de voir le président des Républicains marcher côte à côte avec un lepéniste. Curieux vraiment ? s'autoriseront quelques mauvaises langues.
Quant à certaines personnalités de gauche, sans atteindre de tels sommets, elles provoqueraient aussi de forts rejets : Christiane Taubira (48%), Jean-Luc Mélenchon (45%), Cécile Duflot et Najat Vallaud-Belkacem (41% chacune).

Le mulot

publié le  22/12/2015

Les 100 ans des... morts



Que l'on fête les 100 ans qu'ont réussi à atteindre des vivants, quoi de plus normal.
Mais voilà que l'on veut célébrer les 100 ans de chanteurs morts depuis longtemps !
Après Frank Sinatra qui aurait eu 100 ans le 12 décembre dernier, c'est Paris qui a voulu marquer d'une pierre blanche les 100 ans d'Édith Piaf après sa naissance.
Si on étend cela à d'autres célébrités, qu'elles soient de la chanson ou non, on va passer notre temps à fêter de faux centenaires. Pour réécouter Sinatra ou Piaf, on n'a pas besoin de repères dans le temps.

Le mulot

publié le  20/12/2015

Accueil danois



Après avoir durci ses contrôles aux frontières, le Danemark veut maintenant confisquer aux migrants, bijoux et argent liquide (au-delà de 400 euros), afin de financer leur accueil.
C'est comme si les nazis avaient voulu dépouiller les juifs de leurs objets précieux pour financer leur "accueil" dans les camps de concentration.
Reste que le recours à cette méthode nous renvoie aux pires heures de notre histoire.

Le mulot, scandalisé !

publié le  20/12/2015

La nuit de l'évasion




J'apprends avec stupeur que, dans la nuit de mardi à mercredi, l'Assemblé nationale s'est déjugée en l'espace de quarante minutes sous la pression du secrétaire d'État au Budget. Un amendement visant à mettre fin à l'évasion fiscale pratiquée par les grands groupes avait été voté, lorsque, sans aucunement se justifier, Christian Eckert a demandé une suspension de séance… qui a duré plus longtemps que ne le prévoit le règlement. Le temps de faire changer d'avis les députés ayant voté pour. Il a eu gain de cause puisque finalement l'amendement, tout frais sorti du vote, a été jeté à la poubelle comme une dangereuse peau de banane.
Voilà une bien belle nuit pour les multinationales qui s'adonnent au petit jeu de l'optimisation fiscale et portent des regards attendris vers les paradis fiscaux. Pas que des regards d'ailleurs ! Elles n'auront pas à payer leurs impôts là où s'exercent leurs activités. Le gouvernement socialiste aura donc, en moins d'une heure, enterré sa promesse de transparence fiscale et le contribuable français perdu l'espoir de voir d'autres que lui participer à l'effort de redressement de nos finances.

Le mulot, écœuré.

publié le  17/12/2015

Le réveil de la force




Tous les journaux parlent des mesures prises par Disney lors de l'avant-première de Star Wars : code d'accès, téléphones portables laissés au vestiaire, agents de sécurité équipés de jumelles à vision nocturne… Bref, avec les Mickeys, on ne passe pas ou on ne reste pas, si on ne respecte pas les règles du jeu.
Je pense que l'Europe devrait confier à Disney la sécurité de ses frontières. Le réveil de la force, ce serait pas qu'du cinéma !

Le mulot, un peu influencé quand même par la célébrité d'une certaine souris.




publié le  16/12/2015

Visage pâle


Reconduit "par acclamation" de ses collègues socialistes comme président de l'Assemblée nationale après son échec aux Régionales en Île-de-France, Claude Bartolone s'est fait porter pâle. L'émotion sans doute !
Mais, rapporte-t-on, ça ne l'a pas empêché de retrouver ses colistiers autour d'un verre. Champagne ? Peut-être simplement un comprimé effervescent dans un peu d'eau.
Je ne comprends pas pourquoi on s'acharne sur cet homme à la conduite exemplaire.

Le mulot

publié le  16/12/2015

Phrases boomerang




Lionel Jospin, lors de la campagne présidentielle de 2002, avait cru intelligent de juger Jacques Chirac "fatigué" et "vieilli". Les Français n'avaient pas apprécié et le candidat socialiste, qui caracolait en tête dans les sondages, avait vu brusquement sa cote se dégrader.
Claude Bartolone, en parlant de "Versailles" et de "race blanche" pour dénigrer Valérie Pécresse, a commis la même faute. De nombreux Franciliens lui en ont tenu rigueur.
Les petites phrases méchantes lancées à la face de l'adversaire peuvent ainsi vous revenir en boomerang !
Je trouve ça moral.

Le mulot

publié le  14/12/2015

Jeunesse préhistorique







Un scientifique russe, Anatoli Brouchkov, prétend avoir découvert le secret de la vie éternelle en s’injectant une bactérie vieille de 3,5 millions d’années. L’organisme microscopique en question, le Bacillus F, a été découvert en 2009 dans le permafrost sibérien. Injectée à des souris, la bactérie aurait rallongé la vie de mes cousines de 20 à 30% en moyenne et certaines souris femelles auraient même réussi à se reproduire bien après l'âge limite.
Effacer la vieillesse grâce à la préhistoire ! Voilà un rude coup donné à tous les chercheurs qui espèrent faire vivre les bimanes et bipèdes jusqu'à 150 ou 200 ans, grâce aux biotechniques du futur.

Le mulot, qui s'inquiète de l'effet qu'aura cette information sur sa mulotte…


publié le  14/12/2015

Calcul faussé




Partout dans la presse apparaît le même score : 7 Régions pour la droite, 5 pour la gauche. C'est oublier que dans deux Régions, Nord-Pas-de-Calais-Picardie et PACA, c'est le "front républicain" qui a gagné. Le raisonnement vaut également pour le Grand Est, même si Jean-Pierre Masseret s'est maintenu en dépit des consignes du PS.
Le bon calcul est donc le suivant :
- 5 Régions pour la gauche
- 4 Régions pour la droite
- 3 Régions pour le front républicain
ou, si l'on veut quand même attribuer la Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine à la droite :
- 5 Régions pour la gauche
- 5 Régions pour la droite
- 2 Régions pour le front républicain.

Le mulot

publié le  14/12/2015

Claude Morano



Je revenais tout juste de ramasser quelques graines quand j'ai entendu à la radio : "Race blanche" !
Encore un coup de Nadine, me suis-je dis.
Puis j'ai écouté plus attentivement : c'est le propos (restons poli !) que le candidat PS-PRG, dans l'élection régionale en Île-de-France, a lancé à son adversaire politique LR-UDI-MoDem.
Dois-je comprendre, du fond de mon terrier, qu'il y a un nouveau couple dans notre vie politique : Claude Morano, époux Bartolone ?
Je doute qu'après dimanche, le candidat socialiste ressorte de cette affaire blanc comme neige…

Le mulot, qui ne comprend décidément rien aux coutumes matrimoniales des bimanes et bipèdes.

publié le  11/12/2015

Espace et espace



Jeff Bezos, le patron d'Amazon, qui s'apprête à organiser des voyages dans l'espace, propose à Donald Trump de lui réserver une place dans sa prochaine fusée. Quand le candidat des Républicains filera ainsi vers les étoiles, sans doute… enterrera-t-il sa volonté d'interdire l'entrée des musulmans aux États-Unis.
Amusant !
Ce qui l'est moins, c'est que Jeff Bezos traverse, lui, l'espace de notre planète pour échapper le plus possible à l'impôt. Il ne connaît aucune limite quand il s'agit de réaliser des optimisations fiscales.

Le mulot, sûr garant du réalisme terrien.

publié le  10/12/2015

Grognard



Solferino ne se contente pas de condamner les socialistes de deux régions françaises à vivre des Waterloo politiques. Le PS a cherché jusqu'au dernier moment à contraindre le courageux grognard Jean-Pierre Masseret de quitter le champ de bataille dans le Grand Est. Pour ce faire, l'état-major parisien a exercé de terribles pressions sur ses camarades de combat en espérant que la liste soit, faute de combattants, guillotinée par le couperet de la loi électorale.
Ah, que ça sent bon la démocratie tout cela, le respect des militants et des électeurs, la liberté de conscience !…

Le mulot

publié le  09/12/2015

Mur et rempart



J'avais cru comprendre que Les Républicains se présentaient en rempart contre le Front national. Mais Nicolas Sarkozy va jusqu'à banaliser l'existence du FN et considérer que les idées lepénistes sont finalement celles de l'ensemble des Français. Son entourage confirme : il entend "faire la part belle à la droite dure".
Bref : Nicolas Sarkozy démolit pierre à pierre le mur supposé le séparer de Marine Le Pen. C'est vraiment pas un entrepreneur en bâtiment !
Quant à Estrosi et Bertrand, qui cherchent à renforcer leurs ouvrages de défense avec l'aide des socialistes, ils se retrouvent bêtement la truelle à la main.

Le mulot

publié le  09/12/2015

Taupes



Grâce aux élections régionales, on peut redécouvrir certaines personnalités.
J'apprends ainsi que Christian Estrosi est un gaulliste de gauche. J'insiste bien : "de gauche" ! Il se présente même en Résistant. Je répète : "en Résistant" ! Contre la peste brune, bien sûr. Moi qui croyais que, depuis ses plus jeunes années, il appartenait à la droite la plus dure !
L'histoire vous joue de ces tours ! Surtout quand vient le second…
Je n'ai pas encore approfondi le cas de Xavier Bertrand. Mais je parie qu'il va revêtir une chemise rose pour se présenter devant les électeurs cette semaine. Car, lui aussi, nous a caché sa véritable nature.
Hé ! Sarko. Y'a des taupes dans ton parti !

Le mulot, grand spécialiste des conduites souterraines.

publié le  08/12/2015

Salade et rhubarbe



J'ai de plus en plus de mal à saisir ce que dit Nicolas Sarkozy. Hier soir, sur France 2, il a affirmé qu'il n'y aurait pas de "combinazione". Un Français qui parle aux Français parle français !
Je ne parviens pas non plus à m'expliquer son régime alimentaire. "Ce n'est pas comme ça que ça se passe : Passe-moi la salade, je t'envoie la rhubarbe !", a-t-il ajouté. Parce que chez lui les convives mangent en même temps la salade et la rhubarbe ?…
Ah, c'est sans doute une fine allusion aux deux Régions où le Front national est arrivé largement en tête ! La salade, c'est la salade niçoise et la rhubarbe, une spécialité du Nord…
Mais on ne mange toujours pas les deux en même temps !
Je comprends pourquoi le président des Républicains ne parvient pas à digérer le premier tour des élections.

Le mulot qui, heureusement pour son appareil digestif, ne sera jamais invité à la table de Sarkozy !

publié le  08/12/2015

Bouts et crochets



Le texte remis hier par les négociateurs des 195 pays réunis pour la COP21, à Paris, comporte 48 pages. Mais il y aurait, rapporte la presse, "950 bouts de textes entre crochets".
Un rapide calcul nous permet donc de dire qu'il y aurait en moyenne 20 bouts de textes et 40 crochets par page. Sachant que la norme pour une page est de 25 lignes, il y aurait ainsi, toujours en moyenne, pratiquement 1 bout de texte et 2 crochets par ligne.
Autrement dit, c'est un texte illisible, protégé de barbelés, que devront prendre en main, demain lundi, les ministres chargés de conclure un accord sur le climat.
Je leur souhaite bien du plaisir !

Le mulot

publié le  06/12/2015

La mer sauvée du... naufrage ?



La COP21 a failli oublier le rôle essentiel des océans dans la lutte contre le réchauffement climatique. C'est un comble lorsque l'on sait qu'ils occupent 71% de la surface du globe. Mais, comme l'a souligné l'association Tara Expéditions, "l'Océan n'est pas un pays et n'a pas de siège à l'ONU."
Les bimanes et bipèdes sont devenus si ingrats qu'ils ont oublié que la mer est leur mère à tous !

Le mulot, choqué, qui n'oublie pas que, lui aussi, en est un très modeste rejeton.

publié le  05/12/2015

Responsabilités !

Voici la formule que nous servent les politiques en évoquant le second tour des élections régionales (et en oubliant le premier !) : "Ils devront prendre leurs responsabilités"...
"Ils", c'est, bien sûr, le camp d'en face ou d'à côté. Traduction : nous, on reste droit dans nos bottes, vous, enlevez les vôtres ! En somme, c'est le moyen facile pour les uns de culpabiliser les autres.
"Responsabilités" (c'est toujours au pluriel) devient ainsi le mot le plus hypocrite du dictionnaire et la manière la plus cynique de se défausser de ses propres... responsabilités.

Le mulot, agacé.

publié le  03/12/2015




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb