Paris (75) Politique

Alexandre Benalla en garde à vue, bientôt licencié

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

Alexandre Benalla le fonctionnaire de l'Elysée accusé d'avoir molesté des manifestants en arborant brassard et casque de police, a été placé en garde à vue ce vendredi 20 juillet.

La police judiciaire a des questions à poser à Alexandre Benalla et l'a placé en garde à vue, tandis que les témoignages nouveaux apparaissent sur le comportement de ce conseiller. Le secrétariat général de l'Elysée aurait engagé une procédure de licenciement, selon le journal belge Le Soir.


Plusieurs charges
 

Le Monde rapporte les motifs de mise en examen possibles...
 

  • violences en réunion par personne chargée d’une mission de service public
  • usurpation de fonctions
  • port illégal d’insignes réservés à l’autorité publique
  • complicité de détournement d’images issues d’un système de vidéoprotection

 

Il était temps. Il est sans doute trop tard d'ailleurs. Sacrifier Alexandre Benalla, offert en pâture aux médias, est trop facile. Il a été chauffeur d'Arnaud Montebourg mais aurait tenté de fuir après un accident et a été licencié, rapporte Valeurs actuelles. Il auait fait recruter un garde du corps qu'on a vu aussi partager des jeux videos avec Jawad Bendaoud, le "logeur de Daesh", relate aussi Valeurs actuelles, dans un autre article. A quoi s'ajoutent les nombreuses vidéos et photos où il apparaît soit déguisé en policier lors des manifestations, soit auprès du président de la République, au Panthéon lors de l'entrée de Simon Veil, soit avec le car des Bleus rentrant à Paris lundi dernier (sur LCI, ci-dessous).



Que savait Collomb ?


Rappelons que le ministère de l'Intérieur se trouve place Beauvau, à 100 mètres de l'Elysée. Et qu'Alexandre Benalla a pour supérieur hiérarchique Alexis Kohler, secrétaire général de l'Elysée. Que savait Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, de ces agissements ? Il savait depuis le 2 mai, révèle France Info. Mais il a pensé que le secrétariat général de l'Elysée, et donc Alexis Kohler, avait réglé le problème.


Sacrifice humain
 

On a vu... Immoler Alexandre Benalla suffira-t-il ? Il n'est pas sûr qu'un sacrifice humain, d'un employé certes mais fréquentant de si près les lieux de pouvoir, suffise. Les écarts d'Alexandre Benalla ont été couverts par Alexis Kohler et négligés par Gérard Collomb... Cela s'est passé non pas dans un département éloigné mais dans Paris, devant des caméras. La présidence de la République ne s'en sortira pas sans sanctionner le cabinet de la présidence et sans changer de ministre de l'Intérieur.


Trois  policiers suspendus
 

L'enquête de l'Inspection générale de la police nationale avance. Selon Europe 1, trois policiers ont été suspendus pour avoir transmis une vidéo extraite de la vidéosurveillance de la ville de Paris à Alexandre Benalla.
 

  « D’après les informations d’Europe 1, il s’agit d’un contrôleur général à la Préfecture de police, un commissaire présent place de la Contrescarpe mais qui n’aurait pas eu la responsabilité d’Alexandre Benalla, ainsi que d’un commandant chargé des relations avec l’Élysée. Ces deux derniers sont soupçonnés d’avoir respectivement copié puis transmis la vidéo à Alexandre Benalla. »


 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb