Paris (75) Politique

1er mai : la faute de Castaner

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

capture d'écran

En avançant qu'il y avait eu «attaque» de l'hôpital de La Salpétrière par les manifestants du 1er mai, le ministre de l'Intérieur a commis une faute politique.

Le "tweet" de Christophe Castaner, expliquant que des manifestants avaient attaqué un hôpital le 1er mai à Paris, se retourne contre lui. Cette déclaration le jour même est contredite par les vidéos. C'était de toute façon à la justice de déterminer la responsabilité de chacun des manifestants interpellés. La justice ne connait pas la responsabilité collective.
 

Or, plusieurs vidéos, des témoignages, montrent que ces manifestants ont été poussés là par la charge des forces de l'ordre. Cela relève donc plutôt d'une erreur tactique... Que le ministre de l'Intérieur, mieux informé, aurait dû éviter de souligner. Il y a la violence légitime de l'Etat et il y a la violence des manifestants. Le souci est que moins celle de l'Etat est légitime, plus celle des mécontents le devient.

 


 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb