Paris (75) Politique

Législatives : Lynda Asmani (Centre), candidate dans la 1ere circonscription parisienne.

Publié le  Par Jennifer Declémy et Julie Catroux

image article

Portrait/interview de la candidate centriste de la 1ere circonscription parisienne, Lynda Asmani, qui tente de faire entendre une voix différente à droite, face à son adversaire UMP Pierre Lellouche.

 

Réputée pour son franc-parler, Lynda Asmani n’a pas peur des mots. Après avoir était très présente au côté de Nicolas Sarkozy lors de sa campagne présidentielle en 2007, elle quitte l’UMP deux ans plus tard pour « répondre à l’appel d’Hervé MORIN visant à faire du Nouveau Centre une nouvelle UDF rassemblant les centristes et les libéraux ». Digne héritière de Valery Giscard d’Estaing, elle souhaite retrouver les valeurs d’une politique libérale, sociale et européenne.

 

Candidate aux élections législatives dans la 1ère circonscription de Paris, face au poids lourd de l’UMP, Pierre Lellouche, Lynda Asmani estime qu’il y a « un désir de changement » dû à une mutation dans ces arrondissements. En effet la population change et les jeunes sont de plus en plus présents. « Pierre Lellouche devrait laisser la place » affirme t-elle estimant que celui-ci « n’a pas un capital sympathie extraordinaire ». Femme de conviction, elle admet volontiers qu’il faut « renouveler la classe politique avec des personnalités plus jeunes et des femmes » tout en déplorant que « contrairement aux hommes, en politique, on demande aux femmes d’être compétentes ».

 

Républicaine affirmée, Lynda Asmani clame haut et fort les valeurs de la République qui la font avancer : liberté, égalité, fraternité. Souhaitant une « nouvelle gouvernance de l’Europe », la candidate pense que la droite n’a pas su garder l’esprit des fondateurs. La lutte contre le déficit public fait partie intégrante du programme de Lynda Asmani, qui a travaillé pendant une dizaine d’années au Ministère des finances. Engagée également dans la défense des droits des enfants et des femmes, elle est notamment cofondatrice des « Elus locaux contre les enfants maltraités. « Je souhaite donner un véritable statut juridique et indépendant aux enfants afin qu’il aient les moyens de se défendre » déclare t-elle avant d’ajouter que « la Déclaration des droits de l’enfant doit être inscrite dans le préambule de la Constitution ». Profondément libérale, elle milite pour une libération fiscale et ne comprend pas pourquoi Nicolas Sarkozy n’a pas mis fin à l’ISF.

 

Favorable au non-cumul des mandats, Lynda Asmani assure qu’elle quittera son poste au Conseil de Paris si elle est élue le 17 juin à l’Assemblée nationale. Mais la tache s’annonce rude pour la candidate qui se revendique UDF. Face à elle, Pierre Lellouche, ténor de l’UMP élu trois fois consécutive à la députation entre 1997 et 2007 dans la 4ème circonscription de Paris (avant le redécoupage). Ne se laissant pas abattre, elle part à la rencontre de ses concitoyens. « Certaine d’être au second tour », elle fera de sa détermination une force pour battre Pierre Lellouche et accéder au Palais Bourbon.

 

 

 

 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb