Paris (75) Politique

Décès de Patrick Roy : émotion des députés (et des fans de métal)

Publié le  Par Florie Valsot

image article

M.Szadkowski

Le 3 mai 2011, le Député (Parti Socialiste) du Nord Patrick Roy est mort à 53 ans, suite à un cancer du pancréas dans le service de soins palliatifs de l'hôpital de Valenciennes. C’est avec peine que l’Assemblée Nationale porte le deuil et lui dédie ses hommages. Ayant frôlé la mort une première fois, le Député subissait un nouveau traitement de chimiothérapie et avait pu rejoindre le groupe de l’Hémicycle dès le 15 mars 2011. C’est en lançant un « Je vous aime toutes et tous, la vie est belle » qu’il avait réussi à toucher un grand nombre des membres de l’Assemblée Nationale quel que soit le parti.

Anciennement instituteur et Maire de l’ancienne ville minière de Denain (dans le Nord, près de Valenciennes) depuis 2008, Patrick Roy, qu’on qualifiait d’homme haut en couleur, était Député de la 19e circonscription du Nord depuis 2002.

Connu pour ses interventions décalées et sa passion du rock-métal, l’homme à la veste rouge avait annoncé en novembre 2010 qu’il souffrait d’un cancer. Malgré le diagnostic établi en octobre, il ne cessait de s’investir  lorsqu’il s’agissait de défendre une cause. La preuve en est, il revient à l’Assemblée Nationale en février.

Brut de décoffrage, Patrick Roy n’hésitait pas à dire le fond de sa pensée quitte à défendre des causes uniques en leur genre, voire sans intérêt aux regards de certains. Et c’est même sous la clameur de ses confrères, qu’il prononcera un discours en faveur du heavy-metal (le 30 mars 2010) ; étant allé jusqu’à interpréter un chant et à la guitare Furia (à l'occasion du festival des Métallurgicales de Denain) avec le groupe de métal français Mass Hysteria, sans gène aucune à l’égard de son poste de député.  

Et cela ne l’empêchait pas pour autant de faire preuve de sérieux quand il s’agissait d’assurer sa présence au Palais-Bourbon, par exemple. « Réélu député en 2007, il était membre de la commission des affaires culturelles et de l'éducation. Il présidait le groupe d'études parlementaire sur l'amiante et était membre du groupe d'études sur la musique. A ce titre, il s'était montré particulièrement actif pendant les débats sur la loi Hadopi. Il était également vice-président du groupe d'amitié Algérie-Maroc » (Source : l’Humanité).

Ancien enseignant pendant près de 20 ans, Patrick Roy était un exemple d’homme qui se battait pour ses convictions, en particulier pour les habitants de Denain. De par sa manière d’exprimer ses opinions, son engagement envers les victimes de l’amiante, ainsi que par le courage dont il a fait preuve lors de son retour dans l’Hémicycle (et cela après avoir subi une longue phase de traitement) on peut dire qu’il aura marqué et ému les esprits de l’Assemblée Nationale.

 La disparition de l’émouvant Patrick Roy a touché de nombreux politiques qui ont rendu un hommage en son honneur. Nicolas Sarkozy, Martine Aubry, Jean-Marc Ayrault, François Fillon, Jean-Michel Baylet et bien d’autres...







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (16)

avatar

Anonymous

03/05/2011 20:39

Homme très attachant même quand on ne l'a jamais croisé, il suffisait de l'avoir entendu une
seule et unique fois...
Toutes mes condoléances à sa femme, ses enfants et ses proches.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 20:39

Homme très attachant même quand on ne l'a jamais croisé, il suffisait de l'avoir entendu une
seule et unique fois...
Toutes mes condoléances à sa femme, ses enfants et ses proches.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 20:45

2 Mars ? Vraiment ?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 20:45

2 Mars ? Vraiment ?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 20:47

Un homme que je ne connais pas vraiment, j'habite le 57 mais originaire du 62. Je viens présenter à ses proches et famille mes plus humbles condoléances : un homme simple et convaincu de ses actions.
Derrière ses épaules et reconnaissable de sa veste rouge ; à ses compagnons de route, amis, je leur dis Courage et Condoléances. J'ai de lui la vision de Pierre Bachelet. Adieu Patrick.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 20:47

Un homme que je ne connais pas vraiment, j'habite le 57 mais originaire du 62. Je viens présenter à ses proches et famille mes plus humbles condoléances : un homme simple et convaincu de ses actions.
Derrière ses épaules et reconnaissable de sa veste rouge ; à ses compagnons de route, amis, je leur dis Courage et Condoléances. J'ai de lui la vision de Pierre Bachelet. Adieu Patrick.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:00

Rest In Peace my friend !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:00

Rest In Peace my friend !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:13

Y a pas erreur sur la date ?!

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:13

Y a pas erreur sur la date ?!

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:20

un personnage ce mec , un bon ! j espère que d' autres prendront la suite du travail et le combat que tu as fourni pour la ville de Denain.tu es l 'hymne à la vie comme chantait ANGE.rest in peace.un métalleux

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:20

un personnage ce mec , un bon ! j espère que d' autres prendront la suite du travail et le combat que tu as fourni pour la ville de Denain.tu es l 'hymne à la vie comme chantait ANGE.rest in peace.un métalleux

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:32

profondément touché par la disparition de Patrick ROY en temps que cytoene, toutes mes pensées vont vers sa femme que j ai aperçue sur le plateau de Mireille Dumas ainsi qu à son fils.
Mon mari se joint à moi pour vous présenter nos sincères condoléances et un grand courage en cette douloureuse épreuve.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:32

profondément touché par la disparition de Patrick ROY en temps que cytoene, toutes mes pensées vont vers sa femme que j ai aperçue sur le plateau de Mireille Dumas ainsi qu à son fils.
Mon mari se joint à moi pour vous présenter nos sincères condoléances et un grand courage en cette douloureuse épreuve.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:36

recevez toutes nos condoléances en ces moments si cruels, et vous souhaitons beaucoup de courage.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:36

recevez toutes nos condoléances en ces moments si cruels, et vous souhaitons beaucoup de courage.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:39

Habituellement je m'énerve des ayatollah de l'orthographe qui ne critique que la forme. Votre article est excellent, mais faites attention tout de même, il est cousu de fautes :"qu’il avait réussi a touché un grand nombre des membres de l’Assemblée Nationale quelle que soit le parti." --> "qu’il avait réussi à toucher un grand nombre des membres de l’Assemblée Nationale quel que soit le parti." etc etc. Ce n'est pas le plus important, mais hélas cela décrédibilise votre travail.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 21:39

Habituellement je m'énerve des ayatollah de l'orthographe qui ne critique que la forme. Votre article est excellent, mais faites attention tout de même, il est cousu de fautes :"qu’il avait réussi a touché un grand nombre des membres de l’Assemblée Nationale quelle que soit le parti." --> "qu’il avait réussi à toucher un grand nombre des membres de l’Assemblée Nationale quel que soit le parti." etc etc. Ce n'est pas le plus important, mais hélas cela décrédibilise votre travail.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 22:33

Sauf votre respect, une erreur de taille s'est glissé dans votre article, la mort de notre regretté Patrick Roy ne date pas du 2mars 2011, merci pour votre travail...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

03/05/2011 22:33

Sauf votre respect, une erreur de taille s'est glissé dans votre article, la mort de notre regretté Patrick Roy ne date pas du 2mars 2011, merci pour votre travail...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Florie Valsot

04/05/2011 10:33

Merci pour votre remarque, il y a des moments où on ne voit plus ses propres fautes ! Votre objectivité m'aide à progresser, merci ! Bonne continuation à vous...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

04/05/2011 10:33

Merci pour votre remarque, il y a des moments où on ne voit plus ses propres fautes ! Votre objectivité m'aide à progresser, merci ! Bonne continuation à vous...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Florie Valsot

04/05/2011 10:43

Effectivement, J'ai commis une erreur sur la date, je vous remercie pour votre commentaire et présente toute mes excuses aux lecteurs de parisdepeches.fr !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

04/05/2011 10:43

Effectivement, J'ai commis une erreur sur la date, je vous remercie pour votre commentaire et présente toute mes excuses aux lecteurs de parisdepeches.fr !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Florie Valsot

04/05/2011 10:45

L'article a donc été modifié, il ne s'agit pas du 2 mars, mais du 3 mai !!! Merci d'être aussi attentif !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

04/05/2011 10:45

L'article a donc été modifié, il ne s'agit pas du 2 mars, mais du 3 mai !!! Merci d'être aussi attentif !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Florie Valsot

04/05/2011 10:50

Tout à fait, au lieu d'écrire "dans la nuit du 2 mai...", j'ai écris "dans la nuit du 2 mars". Une fois encore, je vous prie de bien vouloir excuser ma négligence à ce propos... Merci à tous et à toutes pour vos remarques !!!

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

04/05/2011 10:50

Tout à fait, au lieu d'écrire "dans la nuit du 2 mai...", j'ai écris "dans la nuit du 2 mars". Une fois encore, je vous prie de bien vouloir excuser ma négligence à ce propos... Merci à tous et à toutes pour vos remarques !!!

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Florie Valsot

04/05/2011 11:04

Pour tout lecteur qui arriverait bien après ces commentaires, sachez qu'il y avait erreur sur la date ! En effet, j'avais écris "mort le 2 mars", alors qu'il s'agit bien du 2 mai, du moins dans la nuit du 2 mai (donc j'ai modifié l'article en mettant le 3 mai) !!! Je me suis permise de modifier l'article mais de publier vos commentaires afin que l'on comprenne ce qu'il s'est passé ! En réalité, même quand il était écrit le 2 mars, je lisais le 2 mai ! Chers lecteurs, il est parfois difficile de se rendre compte de ses erreurs quand personne ne vous les montre. C'est la raison pour laquelle je vous remercie tous et toutes !!! Pourtant, je relis toujours mes articles, mais il est vrai que cette faute colossale m'a échappé ! Continuez à me faire part de vos avis, c'est comme ça que l'on progresse !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

04/05/2011 11:04

Pour tout lecteur qui arriverait bien après ces commentaires, sachez qu'il y avait erreur sur la date ! En effet, j'avais écris "mort le 2 mars", alors qu'il s'agit bien du 2 mai, du moins dans la nuit du 2 mai (donc j'ai modifié l'article en mettant le 3 mai) !!! Je me suis permise de modifier l'article mais de publier vos commentaires afin que l'on comprenne ce qu'il s'est passé ! En réalité, même quand il était écrit le 2 mars, je lisais le 2 mai ! Chers lecteurs, il est parfois difficile de se rendre compte de ses erreurs quand personne ne vous les montre. C'est la raison pour laquelle je vous remercie tous et toutes !!! Pourtant, je relis toujours mes articles, mais il est vrai que cette faute colossale m'a échappé ! Continuez à me faire part de vos avis, c'est comme ça que l'on progresse !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Administrateur

04/05/2011 11:15

Un grand bonhomme ! Il en faudrait plus des comme lui ..

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

04/05/2011 11:15

Un grand bonhomme ! Il en faudrait plus des comme lui ..

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb