Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

Philippe Douste-Blazy rejoint le camp de François Bayrou.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Après Arnaud Dassier et potentiellement Christine Boutin, c'est au tour de Philippe Douste-Blazy de rallier le camp de François Bayrou

L’ancien ministre de la santé l’a annoncé, officieusement ce week-end, et officiellement aujourd’hui dans une tribune au Monde : pour l’élection présidentielle d’avril 2012, il se rangera dans le camp centriste de François Bayrou, regrettant « le tournant droitier du Gouvernement. Voilà deux ans que je m’interroge sur ma place à l’UMP face au tournant droitier désormais assumé par l’état-major du mouvement ».

C’est donc un retour aux sources pour celui qui fut à de nombreuses reprises ministre, entre 2002 et 2007, mais surtout était issu des rangs de l’UDF, avant de rejoindre la majorité présidentielle en 2002. Alors qu’à l’époque il explique avoir proposé plusieurs fois à François Bayrou de le rejoindre dans ce nouveau parti « qui se construisait sur la base de nos idées et nos valeurs », aujourd’hui Philippe Douste-Blazy a décidé de louer « l’indépendance et la fidélité à ses convictions » du leader centriste.

Ce n’est pas le premier soldat UMP à quitter les rangs de sa formation avec fracas. Cette semaine également l’ancien responsable de la campagne internet de Nicolas Sarkozy en 2007 a claqué la porte, avec cris et fracas, pour rejoindre le Modem, tandis que Christine Boutin a aussi annoncé cette semaine que si elle n’obtenait pas ses 500 signatures de maires, elle pourrait soutenir le candidat centriste. Il semble que le parti, fondé sur un seul objectif, la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007, se soit beaucoup fragilisé depuis, notamment avec sa scission en plusieurs courants que beaucoup de choses opposent (droite humaniste, droite sociale et surtout la droite populaire, très controversée), analyse que confirme l’ancien ministre centriste qui déplore « que l’UMP, depuis 2007, a pris ses distances avec ce que nous avions créé. L’UMP d’aujourd’hui s’est abîmée dans sa course permanente à l’urgence, à la surenchère, dans la poursuite du fait divers. Elle a laissé dans sa poche sa boussole principale : la personne humaine ».

Si François Bayrou a traversé, durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, une rude traversée du désert où très peu de monde pariait sur ses chances de l’emporter en 2012, il semble que peu à peu, les choses commencent à changer pour lui et certains n’hésitent plus à le voir présent au second tour de l’élection, ce qui lui assurerait une victoire quasi certaine. Et si les sondages continuent à la favoriser de la sorte, d’autres ralliements pourraient avoir lieu. On murmure ainsi que certains lieutenants de Dominique de Villepin seraient en train de négocier une entrée dans la campagne centriste.

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb