Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

François Fillon présente des voeux très politisés

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

En présentant ses voeux à la presse aujourd'hui à Matignon, François Fillon en a profité pour violemment attaquer François Hollande

Le Premier Ministre n'aura pas dérogé à la tradition 2012 pour la présentation des voeux : lui aussi aura su profiter de cette occasion pour décocher ses piques à l'encontre du candidat socialiste. Et aujourd'hui, on aura ainsi appris un nouveau mot grâce à François Fillon : la "scorpionnite", dont serait atteint François Hollande.

Le crime le plus grave de l'ancien premier secrétaire serait de livrer aux français une "diabolisation infantile", de Nicolas Sarkozy. "A écouter M. Hollande tout n'est qu'échec, inéquité, désolation, bref notre pays est dans le gouffre. Je combats cette maladie, cette sorte de scorpionite, cette autolyse qui consiste à nous envenimer pour mieux croire au mythe du phénix qui renaît de ses cendres. J'ai bien compris qu'il s'agit de passer de l'ombre à la lumière et ce faisant de résumer l'élection présidentielle à la personne de Nicolas Sarkozy accusé d'avoir mis la France au tombeau",  accusacaccaccaccuse-t-il ainsi, insistant également longuement, comme tous les autres responsables de la majorité présidentielle, sur l'absence de programme du candidat socialiste.

Mais pour le chef de Gouvernement qu'il est, il s'agissait aussi pour François Fillon de défendre son action, son bilan alors que le mandat de Nicolas Sarkozy est sur le point de s'achever. Ainsi, réfutant toute accusation d'être à la tête d'un "gouvernement de riches", il cite à foison toutes les réformes entreprises sous ce quinquennat, se vantant que "personne ne peut nier que nous nous sommes engagés sur des points essentiels et structurants". Rendant également hommage au chef de l'état, "exceptionnellement courageux", François Fillon a affirmé sa volonté de mener l'action gouvernementale jusqu'au bout, pour "moderniser le pays sans le braquer, le protéger sans le figer", mais surtout, pourquoi pas entamer un second quinquennat car apparemment l'équipe gouvernementale sortirait du premier "expérimentés et non pas éreintés". A bon entendeur...







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb