Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

Présidentielle : Nicolas Sarkozy défend son bilan à Lille

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Aujourd'hui la cérémonie des voeux a amené Nicolas Sarkozy à Lille, une ville qui ne lui est pas franchement favorable

Pas facile pour la Président de la République de s'offrir une petite virée en terre socialiste. Lille, ville qui a réélu à plus de 60% Martine Aubry et qui manifeste à chaque fois qu'il vient, n'est pas franchement un terrain facile, c'est probablement pour cela qu'il n'était pas revenu depuis 2008. Mais année électorale oblige, Nicolas Sarkozy ne pouvait faire l'impasse sur une des principales villes de France.

Trois heures, ni plus ni moins donc, pour le président Sarkozy qui rencontrait aujourd'hui les fonctionnaires...et Martine Aubry. Cette dernière a été bien moins chaleureuse qu'en 2008, où elle lui avait offert un vélo. Pas de cadeau aujourd'hui, plutôt une volée de critiques contre le "président du Fouquet's" qui a pourtant tenté de ne pas se laisser démonter. La maire de Lille n'aura quant à elle pas ménagé ses effets pour prouver qu'elle est la meilleure chienne de garde de François Hollande (recontres véhémentes avec la presse avant et après la conférence).

Mais Nicolas Sarkozy était là aussi pour défendre son bilan, notamment en matière de fonction publique. Toute une gageure quand on sait que les fonctionnaires sont très critiques à son égard, notamment à cause des 160 000 suppressions de postes. Mais comme le proclame le chef de l'état : "moins de fonctionnaires mais mieux payés", lui ça lui plait et il est prêt à continuer sur cette lancée si on lui en donne la possibilité. Autre motif de fierté : la fusion de l'ANPE et de l'Assedic, ou la défiscalisation des heures supplémentaires qui a eu pour effet selon lui de faire progresser le pouvoir d'achat.

Autre annonce aujourd'hui : au bout de 6 ans de CDD pour un agent, ce dernier se verrait automatiquement passer en CDI, le chef de l'état en fait la promesse, ce sera adopté par le Parlement avant la fin de son mandat.

Néanmoins, au-delà de ce discours autosatisfaisant, Nicolas Sarkozy a également tenu à rappeler son rôle de Président de la République en priant les élus de "savoir se respecter et se parler", manière indirecte de faire référence aux tirs groupés et attaques des snipers depuis quelques temps. Martine Aubry n'a pas perdu le nord face à cela, demandant aussitôt au Président de "le faire partager à M.Accoyer" pour élever le débat (lire Parlement : Bernard Accoyer sort de son rôle de Président). La maire de Lille a sans doute été surprise d'entendre le président sortant dire qu'il partageait son avis sur cette question. Et quand il lui demanda à son tour de passer le message à François Hollande, la patronne du PS se fit un plaisir de lui rappeler que personne au Parti Socialiste n'avait le niveau d'une Nadine Morano ...







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb