Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

Une partie de la droite s'oppose au mariage homosexuel

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Alors que le débat sur le mariage gay a inopinément resurgi sur la place publique la semaine dernière, des parlementaires UMP et Nouveau Centre rappellent leur opposition farouche à une telle légalisation.

La polémique sur le mariage homosexuel, qui pourrait figurer dans le futur programme présidentiel de Nicolas Sarkozy, n'en finit pas de faire polémique. Alors que l'opposition ne croie pas du tout à cette déclaration, certains membres de l'UMP et du Nouveau Centre craignent au contraire que ces allégations ne soient sérieuses, et ont donc décidé de prendre les devants en affirmant leur opposition viscérale à un tel projet.

Au total ce sont 82 parlementaires de la majorité qui ont donc signé un manifeste hier, "pour la défense du droit fondamental de l'enfant d'être accueilli et de s'épanouir dans une famille composée d'un père et d'une mère (...) l'état et le législateur n'ont pas à ériger en normes ce qui relève de la vie privée et des choix individuels que, si la République protège la liberté individuelle, elle doit exclure toutes les formes de communautarisme".

Cette entente entre parlementaires des deux partis de la droite avaient déjà signé une entente de ce genre en 2006, mais à cette époque ils étaient bien plus nombreux, avec 174 personnes. On avait déjà entendu la droite populaire vendredi s'irriter publiquement de cette possibilité de légalisation du mariage homosexuel, mais les membres de ce collectif ont décidé d'associer des membres de la droite plus modérée à leur opposition, histoire sans doute de ne pas être accusé de chasser sur les terres du Front National.

Le manifeste de ces parlementaires rappelle à quel point la question du mariage gay est difficile pour le président sortant. Alors que l'opinion publique a profondément évolué ces cinq dernières années, et se déclare désormais majoritairement pour un changement de législation, Nicolas Sarkozy lui est coincé entre deux électorats singulièrement opposés : l'électorat du centre-droit, modéré et pour le mariage gay contre l'électorat du Front National lui frontalement opposé. Si le chef de l'état tranche cette question durant sa campagne, cela aura des conséquences sur ses résultats électoraux.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb