Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

Présidentielle : le PS se divise sur l'éducation

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Une nouvelle polémique a éclaté hier au Parti Socialiste, mettant à mal l'unité derrière le candidat Hollande.

Le coup ne vient pas du camp adverse cette fois-ci, mais de l'aile gauche de son propre parti qui, on se souvient lors de la primaire avait soutenu Martine Aubry. Hier, trois ténors socialistes, Benoit Hamon, Henri Emmanuelli et Marie-Noëlle Lienemann ont demandé au candidat François Hollande de s'expliquer sur le financement des 60 000 créations de postes dans l'éducation nationale, suite à des propos tenus par un de ses lieutenants, Jérome Cahuzac, dimanche sur France5.

Ce dernier à la télévision avait expliqué que le candidat, une fois élu, financerait une telle mesure grâce à un redéploiement, sans nouvelles embauches. Des propos qui visiblement ne plaisent pas à la gauche de la gauche du parti qui ont réagi hier dans un communiqué, "surpris de l'interprétation faite par Jérome Cahuzac (...) si les 60 000 créations de postes annoncées par François Hollande ne devaient l'être que par redéploiement, cela reviendrait à réduire le service public de la santé ou de l'emploi pour consolider les moyens de l'Education Nationale. Cela n'aurait aucun sens".

Sur ce point en particulier il faut bien avouer que le candidat n'a jamais été très clair, expliquant par ailleurs hier à Gandrange qu'il donnerait des explications en temps et en heure. Le problème pour lui est que, naturellement, la droite s'est engouffré dans cette brèche, ravie de trouver une occasion supplémentaire de taper sur le concurrent le plus sérieux de Nicolas Sarkozy. Luc Chatel a ainsi demandé à François Hollande de s'expliquer sur ce sujet tandis que le secrétaire national de l'UMP Sébastien Huyghe s'est réjoui hier que "après les atermoiements sur l'avenir du nucléaire, le maintien de la filière Mox, le choix d'un local de campagne, le maintien du quotient familial, c'est au tour de la portée de la mesure phare du candidat Hollande de faire l'objet de controverses au sein de son équipe".







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb