Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

Au Bourget François Hollande dévoile une grande partie de son programme.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Avec quelques jours d'avance sur le programme annoncé, le candidat du Parti Socialiste a levé le voile sur une partie de sa plateforme présidentielle hier.

Ce meeting aura véritablement été une grande surprise, à beaucoup d’égards. Alors que l’on attendait surtout une présentation de sa personne et de sa trajectoire politique, François Hollande, en dévoilant de nombreuses mesures a surpris même son entourage le plus proche.

  • Attaque du monde de la finance.

S’inspirant peut-être de Jean-Luc Mélenchon, François Hollande a promis hier que son premier adversaire, « qui n’a pas de nom, de visage. Il ne se présentera pas aux élections et pourtant il gouverne…c’est le monde de la finances ! ». Et sur ce point le candidat semble désormais intransigeant, distillant un bon nombre de propositions :

- Séparation des activités de crédit des activités de spéculation des banques.

- Instauration d’une « véritable taxe sur les transactions financières ».

- Un « pacte de responsabilité de gouvernance et de croissance » européen qui coordonnerait les politiques économiques.

- Emission d’euro-obligations.

- Relancer l’Europe par une intervention de la BCE.

- « Réindustrialiser » la France avec la création d’une Banque Publique d’Investissement.

- Accorder la priorité aux PME.

- Plan de grands travaux dans 1 million de logements.

  • Une réforme des finances publiques.

A gauche toute, mais selon une logique de bonne gestion et de redressement des finances publiques, tel semble être le credo de François Hollande qui a promis une réforme de la fiscalité pour redresser l’économie :

- Suppression des niches fiscales.

- Taxation du capital au même niveau que le travail.

- Impôt supplémentaire à 45% au-delà de 150 000 euros de revenus.

- Plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros.

- Nouvelle négociation sur la question des retraites et promesse que les salariés âgés de 60 ans et disposant de 41années de cotisations pourront partir.

  • République et démocratie.

C’est probablement sur ces thématiques que le candidat socialiste a le plus étonné. Se posant comme le contraire absolu de Nicolas Sarkozy, François Hollande a voulu montrer comment il concevait la présidence de la république :

- Diminution des salaires du Président et des ministres de 30%.

- Inscription de la loi de 1905 sur la laïcité dans la constitution.

- Introduction d’une part de proportionnelle dans les élections législatives.

- Droit de vote des étrangers aux élections locales.

- Réforme du mode de nomination des patrons de l’audiovisuel.

- Mariage et adoption des couples gays.

- Suppression de l’exonération de charges pour les entreprises ne respectant pas le principe de rémunération égale homme-femme.

- Organisation d’un débat sur l’avenir de l’énergie en France.

- Baisser la part du nucléaire de 75 à 50% d’ici 2020.

- Tarif progressif eau, gaz et électricité pour les ménages modestes.

  • International et Europe.

- Nouveau cycle de coopération et nouveau traité avec l’Allemagne.

- Retrait immédiat des troupes françaises en Afghanistan.

- Mettre en place une politique commerciale commune en Europe, des règles de réciprocité et une taxe carbone commune.

  • Social.

Dans ce domaine, François Holland a affirmé vouloir faire du logement sa priorité numéro une :

- Combattre les déserts médicaux.

- Construction de logements : mise à disposition par l’état de tous ses terrains disponibles aux collectivités, doublement du plafonnement du livret A, création d’une épargne qui finance le logement ou encadrement des loyers.

- Mise en place de zones de sécurité prioritaires avec renforcement des effectifs dans les quartiers difficiles.

  • Education et jeunesse.

Dernier volet de son discours, François Hollande a insisté hier sur la priorité qu’il accordait à la jeunesse :

- Création de 60 000 postes supplémentaires dans l’éducation nationale.

- Révision des rythmes scolaires.

- Allocation d’études sous condition de ressources.

- Contrat de génération.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb