Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis (93) Hauts-de-Seine (92) Paris (75) Politique

Une partie des centristes rallie Nicolas Sarkozy

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Même si la semaine politique a mal commencé pour le Président de la République, il peut au moins compter sur le ralliement sans surprise des centristes.

On savait une partie des cadres du Nouveau Centre réticents à l’égard de la candidature présidentielle de leur chef, Hervé Morin. Désormais on sait, et ce n’est guère une surprise, que ces mêmes chefs roulent pour le chef de l’état.

Alors que le congrès du parti doit trancher le 24 février prochain entre un soutien à Hervé Morin, à François Bayrou ou à Nicolas Sarkozy, huit députés donc, et deux ministres actuels, Maurice Leroy et François Sauvadet, viennent de signer une tribune plaidant en faveur d’un soutien à la candidature UMP à l’élection présidentielle.

Jean-Christophe Lagarde, André Santini, Hervé de Charrette, Christian Blanc et ces deux ministres annoncent donc soutenir Nicolas Sarkozy, et appellent tous les autres centristes à suivre leur chemin car, sans ce dernier, point de salut pour le navire France. « Notre volonté est de voir la France au rendez-vous de son avenir et que Nicolas Sarkozy se porte au combat (…) la perte du triple A, l’aggravation du chômage, la situation de crise exceptionnellement grave de notre pays, créent des obligations nouvelles et doivent chacun à considérer l’élection présidentielle avec un sens élevé des responsabilités. L’éparpillement des voix de la majorité ne pourrait mener qu’à des désillusions avec le risque, comme en 2002, de voir une fois de plus les français privés de leur choix alors que chacun comprend la gravité des temps que nous vivons », expliquent ces responsables dans cette tribune.

Alors que le chef de l’état subit en ce moment des baisses inquiétantes dans les sondages, au même moment où son adversaire le plus sérieux triomphe au Bourget, cet appel du pied à Hervé Morin, et en filigrane à toutes les candidatures qui se sont multipliées à droite, illustre l’inquiétude grandissante de la majorité de voir se répéter un scénario 21 avril, à l’envers cette fois-ci. En affirmant dès maintenant leur soutien, alors que leur parti n’est censé trancher que dans un mois, ces centristes montrent qu’ils entendent bien peser dans la campagne présidentielle et surtout, retrouver leurs sièges au Parlement en ne rencontrant pas de députés UMP sur leurs chemins.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb